Une banque chinoise au Canada écarte des journalistes d’un événement auquel assiste le ministre des Finances

TORONTO – Deux journalistes d’origine chinoise se sont vu refuser l’accès à un événement de la Banque industrielle et commerciale de Chine (BICC) où le ministre canadien des Finances, Joe Oliver, était disponible pour rencontrer les médias le 23 mars dernier.

BICC Canada, une filiale de la société d’État chinoise BICC, tenait un événement pour souligner le lancement de sa plateforme de transactions de devises chinoises au Centre des congrès de Toronto lorsque l’incident est survenu.

Le bureau de M. Oliver avait envoyé un communiqué de presse indiquant que le ministre allait rencontrer les médias, mais lorsque des journalistes de l’édition chinoise d’Epoch Times et de NTD Television ont voulu assister, l’entrée leur a été refusée et des individus les ont empêchées de s’entretenir avec le personnel du ministre des Finances.

La directrice du marketing de BICC Canada, Cathy Dong, a d’abord indiqué à Becky Zhou, d’Epoch Times, et Danielle Shi, de NTD, qu’elles n’étaient pas inscrites et qu’ainsi elles ne pouvaient entrer dans la salle où se déroulait l’événement.

L’invitation du bureau du ministre ne mentionnait toutefois pas le besoin de s’inscrire.

Plus tard, dans une interaction filmée, la directrice de la vente au détail de BICC Canada, Iris Zhu, a tenté de faire croire qu’il n’y avait pas d’événement médiatique et a ensuite suggéré que les responsables chinois qui assistaient à l’événement ne voulaient pas de la présence des journalistes.

«L’ambassadeur Luo va participer. Le consul Xue sera ici. Je pense que s’ils vous voient, ils ne seront pas très contents», a-t-elle indiqué.

Mme Zhu et d’autres employés de l’événement ont dit aux journalistes que, en tant qu’organisateurs, ils avaient le droit de leur refuser l’entrée. D’autres journalistes ont pu assister sans problème.

À un moment donné, Becky Zhou a tenté de s’adresser à un homme occidental qui assistait à l’événement, mais le personnel de la BICC s’est interposé physiquement pour l’empêcher de communiquer avec les gens.

La journaliste d’Epoch Times, Becky Zhou, a été encerclée par six hommes travaillant pour la Banque industrielle et commerciale de Chine (Canada) à un événement où le ministre des Finances, Joe Oliver, était présent le 23 mars 2015 à Toronto. (Matthew Little/Epoch Times)
La journaliste d’Epoch Times, Becky Zhou, a été encerclée par six hommes travaillant pour la Banque industrielle et commerciale de Chine (Canada) à un événement où le ministre des Finances, Joe Oliver, était présent le 23 mars 2015 à Toronto. (Matthew Little/Epoch Times)

Six hommes ont finalement encerclé les journalistes dans un coin loin de l’entrée de la salle où se tenait l’événement. Becky Zhou a tenté de parler au personnel du bureau du ministre afin de résoudre la situation.

À ce moment, l’ambassadeur de la Chine au Canada, Luo Zhaohui, est arrivé et d’autres médias se sont approchés pour lui poser des questions et le prendre en photo. Mme Zhou a tenté de faire de même.

«J’étais dans un coin et je ne pouvais en sortir, ils m’ont confinée dans un coin et ont restreint mes mouvements», explique-t-elle.

La même chose est survenue quand elle a tenté de se diriger là où se trouvait le personnel du ministre.

«Nous ne pouvions bouger parce que ces six hommes nous encerclaient», indique-t-elle. «Alors je n’ai pu parler à personne.»

Le bureau du ministre Oliver n’était pas au courant de l’incident. Lorsqu’il a été informé le 27 mars, la directrice des communications du ministre, Melissa Lantsman, a mentionné qu’elle se pencherait sur la question.

Epoch Times et NTD Television sont parmi les plus importants médias de langue chinoise en Amérique du Nord et parmi les seuls à être complètement indépendants du régime chinois.

Au moment de publier, BICC Canada n’avait pas répondu aux questions au sujet de l’incident.

Version originale : Chinese Bank Staff Block Reporters From Covering Canadian Finance Minister’s Remarks

 
VOIR AUSSI