Achats sur Internet : attention aux produits chinois dangereux

De plus en plus de consommateurs qui faisaient leurs achats dans les boutiques les font maintenant sur Internet. Ils découvrent alors une abondance de produits chinois qui inondent les plateformes de vente en ligne comme celles d’Amazon, eBay et d’autres.

Toutefois, un rapport détaillé effectué en novembre sur différents articles de consommation dans trois provinces chinoises révèle que les consommateurs courent un risque élevé d’acquérir et d’utiliser des produits dangereux – dont certains peuvent être vendus sur des sites en ligne.

Le 26 novembre, CCTV, la chaîne de télévision officielle du régime chinois, a rapporté que le bureau provincial de la qualité et du contrôle technique de la province du Zhejiang, dans l’est de la Chine, avait publié les résultats d’une étude sur la qualité des articles en papier. Sur 88 échantillons de mouchoirs en papier et 74 échantillons de papier toilette provenant de différentes marques nationales, 35 ne correspondaient pas aux normes de qualité. On a découvert que trois échantillons avaient été illégalement fabriqués à partir de pâte à papier usée non transformée – des taches résiduelles multicolores apparaissaient sur les échantillons. De plus, tous ces échantillons contenaient des quantités excessives d’agents de blanchiment fluorescents qui pourraient être nocifs pour le corps humain.

Cinq échantillons de papier toilette contenaient également des quantités élevées de bactéries qui dépassaient de loin les niveaux autorisés par la réglementation. Cinq autres échantillons contenaient plus de particules de saleté que les quantités autorisées par les normes nationales.

 

Un problème commun aux échantillons de ces articles défectueux : la publicité mensongère… 13 échantillons contenaient moins d’articles que le nombre indiqué sur l’emballage. À  titre d’exemple, un paquet de papier hygiénique étiqueté « 500 articles » n’en contenait que 132.

Six échantillons de ces articles avaient une faible résistance à la traction lorsqu’ils étaient humides, se déchirant facilement après avoir été mis en contact avec un liquide.

 

Plusieurs internautes ont exprimé leur colère sur Weibo, la plate-forme populaire chinoise de médias sociaux.

« Qu’est-ce qui ne marche pas dans notre pays… pourquoi n’a-t-on pas de sentiment de protection de la vie ? », a demandé un internaute de la province du Fujian.

 

Le lait en poudre, un produit dangereux en Chine. (Fiona Goodall / Getty Images)

« J’utilise Nepia, le papier hygiénique japonais. J’ai peur d’utiliser le papier hygiénique de fabrication locale car je pourrais attraper une maladie gynécologique… ce papier n’est pas du tout hygiénique », a écrit une internaute de la province du Guangdong.

D’autres internautes ont posté leurs suggestions pour améliorer le contrôle de sécurité. « Je propose qu’on effectue plus de tests sur les articles vendus en ligne [en Chine] par les principaux commerçants. Certains articles vendus sur Tmall ne semblent pas être de bonne qualité », a écrit un internaute de la province d’Anhui.

Le 10 novembre, le bureau du Zhejiang a également annoncé que sur 33 fabricants de papier peint, six vendent des papiers ayant des problèmes d’absorption d’eau.

Selon le rapport sur les produits de consommation publié le 6 novembre par l’Administration de l’industrie et du commerce de la province du Yunnan, 145 articles ne répondaient pas aux normes de qualité nationales. La gamme de ces produits était large – vêtements, lessive liquide et en poudre, etc.

 

Parmi ces articles, 50 vêtements pour enfants ne répondaient pas aux normes de qualité. Ils avaient une teneur en fibres insuffisante, des niveaux de pH inappropriés et des données inexactes sur les étiquettes.

À Pékin, l’administration locale de l’Industrie et du Commerce a annoncé le 8 novembre que, lors d’une inspection, elle a conclu que 13 masques faciaux comportaient des problèmes de sécurité – la plupart ne répondant pas aux normes requises.

Plus tard, le 22 novembre, l’administration a annoncé que sept types d’équipement de lutte contre les incendies utilisés par les sapeurs-pompiers locaux – trois types d’éclairages d’urgence, deux types de lances d’incendie, un extincteur à poudre et une bouche d’incendie, ne correspondaient pas non plus aux normes de sécurité.

Frank Fang

Version anglaise : While Online Shopping, You Might End Up Buying These Unsafe Chinese Goods

 
VOIR AUSSI