Pour amener de l’électricité à leurs villages, 700 incroyables grands-mères deviennent ingénieurs solaires !

Les  grands-mères sont célébrées autour du monde pour leur bonne cuisine, leurs histoires, et les jolis tricots et chaussettes. Cependant, certaines grands-mères ne se contentent pas de cuisiner de  petits plats délicieux, elles fournissent également de l’électricité à des villages entiers, aussi difficile que cela semble être !

Un peu confus ?

Le Barefoot College du célèbre activiste Sanjit Bunker Roy au Rajasthan est un centre de recherche et de travail social pour des milliers de femmes illettrées appartenant aux couches rurales et pauvres de la société.

Le fondateur du Barefoot College Sanjit « Bunker » Roy (G) et la présidente de Vital Voices Global Partnership Alyse Nelson parlent durant le sommet Women in the World Summit tenu à New York City le 23 avril 2015. (Andrew Toth/Getty Images)

Une université pour les pauvres ne pouvant pas même s’acheter des chaussures, voici d’où vient le nom du Barefoot College. C’est ici que des femmes de différents âges se réunissent pour apprendre le « développement durable ». Cela implique de former des femmes à des compétences professionnelles dans différents domaines comme l’énergie solaire, le médical, l’éducation et l’artisanat.

Bien qu’étant diplômé du fameux Collège Saint-Étienne de Delhi, Sanjit Bunker Roy n’a senti le vent du changement qu’en travaillant à Tilonia dans le Rajasthan comme ouvrier inexpérimenté sur une pompe tirant de l’eau du sol.

« Mon éducation élitiste m’a pratiquement détruit. En fait, les plus grandes  raisons pour lesquelles les pauvres restent pauvres sont les hommes et les femmes illettrés qui viennent de l’ancien système d’éducation. Ce système vous fait oublier les villages », a déclaré Sanjit à The Better India.

Il est rare que ceux doués d’un certain confort dans leur stabilité financière et leur éducation donnent tout dans un but humanitaire. Mais le temps que Sanjit a passé comme ouvrier à Tilonia lui a laissé une forte impression, ce qui lui a permis de le faire et de changer la vie du plus grand nombre pour le mieux.

« Je vivais avec des personnes très pauvres et ordinaires sous les étoiles et écoutaient les histoires simples qu’ils racontaient leur connaissance et leur sagesse, des compétences que les livres et l’éducation à l’université ne vous enseigneront jamais. Mon éducation véritable a commencé quand j’ai vu ces personnes formidables – des  sourciers, des rebouteux et des sages-femmes – au travail. Ce fut l’humble commencement du Barefoot College », rapporte-t-il.

Après son ouverture en 1972, l’université s’est principalement concentrée à fournir des solutions aux problèmes d’eau en Inde rurale ; sa mission s’est bientôt orientée vers le développement durable et la libération de ceux avec moins d’aisance par le moyen de l’éducation. Ce fut en 2003 que l’université commença à enseigner l’énergie solaire aux femmes rurales illettrées.

La nouvelle s’est répandue comme une trainée de poudre lorsque trois femmes sont venues d’Afghanistan pour suivre la formation. Après leur retour, elles ont à elles seules été à l’origine du premier village alimenté à l’énergie solaire d’Afghanistan. Le nombre de villages alimentés à l’énergie solaire en Afghanistan est passé à 100 en très peu de temps !

Des grands-mères du Sierra Leone en Afrique ont été formées de la même façon et ont pu alimenter le premier village de leur pays.

Depuis lors, l’université a connu une popularité sans précédent, formant des femmes venant de pays comme l’Afghanistan, le Bhoutan, le Sierra Leone, le Mozambique, les Fiji et plaçant 700 « Mamans solaires »  dans près de 70 pays moins développés.

Effaçant l’inégalité entre les riches et les pauvres par l’éducation et les anciennes conventions, Sanjit Bunker Roy a permis avec le Barefoot College que les femmes rurales puissent faire la différence pour beaucoup par leur formation.

Version anglaise : To bring electricity to their villages, more than 700 amazing grandmothers become solar engineers!

 
VOIR AUSSI