Un athlète olympique américain dévoile un secret vieux de 3 000 ans qui le garde en bonne santé, mais cela semble un peu déconcertant

Le cupping est une tradition de guérison ancestrale, récemment reconnue par le monde moderne grâce à plusieurs nageurs et athlètes olympiques qui ne jurent que par ce traitement : des ventouses en verre sont appliquées sur la peau. Par contre, dans les rues de Djakarta, en Indonésie, la pose de ventouses ou cupping se fait appliquer assez différemment.

© Wikipedia | Alanna Ralph

Le cupping à Djakarta consiste en un massage et une application rapide de cornes chaudes sur la peau, en forme de cornes de buffle. Une boule de coton sur un bâton est trempée dans l’alcool et enflammée. Le bâton de feu est placé à l’intérieur d’une corne creuse. La flamme a pour effet d’évacuer l’air de l’intérieur des cornes pour créer un vide. Ceci est nécessaire pour que la succion se produise lorsque les cornes sont placées sur la peau. La couleur des anneaux laissés par les cornes une fois enlevées sert d’indication de la quantité de toxines évacuées du corps.

© Getty Images | Adem Salvarcioglu/Anadolu Agency

Le cupping est comparé à la thérapie du massage inverse qu’utilisent certains médecins alternatifs. En fait, le cupping existe depuis des siècles. Dans l’antiquité, certaines cultures croyaient d’ailleurs que les cornes d’animaux pouvaient « aspirer les mauvais esprits ».

© Getty Images | Adem Salvarcioglu/Anadolu Agency

La provenance exacte de la thérapie par ventouses n’est pas bien connue, mais il existe de nombreuses méthodes. Certains disent qu’elles sont originaires de Chine, où les discours de Ge Hong ont été documentés lorsqu’il a parlé de l’utilisation de cornes creuses pour créer une succion qui pourrait traiter la douleur, les tissus cicatriciels profonds dans les muscles, les nœuds musculaires et l’enflure. D’autres disent qu’elle est originaire d’Égypte. Les Indiens d’Amérique du Nord ont également utilisé la corne de buffle et d’autres matériaux dans leurs rituels de guérison. Enfin, en Finlande aussi les cornes de vache furent utilisées comme ventouses.

© Getty Images | Adem Salvarcioglu/Anadolu Agency

Les cornes de buffle sont le moyen préféré des guérisseurs de rue indonésiens, qui utilisent cette méthode pour soulager la douleur, revigorer la circulation sanguine, évacuer les impuretés et traiter les maladies mineures.

Dans les temps modernes, quelques personnes célèbres ont essayé les « ventouses ». Par exemple les actrices hollywoodiennes Jennifer Aniston et Gwyneth Paltrow sont connues pour s’être appliquées des ventouses. En fait, Michael Phelps, le nageur le plus médaillé aux Jeux Olympiques (23 médailles en or, 28 médailles au total), est photographié avec de grands cercles rouges sur son corps lors des Jeux Olympiques de Rio de Janeiro en 2016. Il en est un grand adepte.

© Getty Images

De plus, le gymnaste olympique Alex Naddour a déclaré aujourd’hui à USA Today que le cupping est un « secret… qui me garde en bonne santé. C’est mieux que toutes autres choses pour lesquelles j’ai dépensé de l’argent. »

© Getty Images | Getty Images

Malgré les avantages positifs pour la santé associés au cupping, il y a eu des cas où cela s’est mal passé, très mal. Il existe une ou deux histoires d’horreur étranges où les patients se sont retrouvés avec des « trous » dans la peau, comme cet homme, dont les blessures de brûlures profondes ont commencé à s’envenimer et se sont infectées.

En conclusion, « le cupping est généralement très sûr, surtout sous les soins de praticiens qualifiés de la médecine traditionnelle chinoise », selon le Dr Lin Zhixiu, directeur par intérim de l’école de médecine chinoise de l’Université chinoise de Hong Kong. « On ne peut pas en dire autant des kits de bricolage », ce que Dr Lin Zhixiu déconseille.

Avez-vous essayé de faire des ventouses, et avez-vous ressenti des bienfaits ? Partagez votre expérience dans la section commentaires.

_____________________________________________________________________________

Avis de non-responsabilité : Cet article est à titre informatif seulement et ne remplace pas un avis médical professionnel.

Voyez à quoi ressemble la technique de cupping américanisée :

Version anglaise

 
VOIR AUSSI