Cette famille n’avait pas pu trouver de donneur pour la jeune mère – mais quelqu’un a vu leur requête – personne n’aurait pu deviner…

"Ça signifiait tout pour moi"

Une famille se serre les coudes quand les choses deviennent difficiles. En temps de crise, le partage d’un parent commun est secondaire par rapport au fait de savoir que l’on peut compter sur quelqu’un face à des obstacles écrasants.

Chacun a sa propre définition de ce que signifie être une famille. Et juste au moment où Melinda Ray craignait que la sienne ne rétrécisse, elle a grandi de façon inattendue.

Melinda, 35 ans, a reçu un diagnostic de maladie génétique du foie qui, selon les médecins, lui coûterait la vie sans une greffe. Elle s’est retournée partout à la recherche d’un donneur, mais n’a pas trouvé de donneur compatible.

Elle et son mari, James Ray, qui vivent au Colorado, perdaient de plus en plus l’espoir. L’idée de laisser derrière elle trois jeunes enfants était trop lourde à porter.

Melinda Ray manquait de temps pour trouver un donneur de foie. Son mari a publié un message sur Facebook dans le cadre d’un ultime effort pour en trouver un.

« Nous venions d’écarter un candidat après l’autre, et les symptômes progressaient. Ils progressaient rapidement », a déclaré James à ABC News. « Les jours devenaient plus durs. »

James a fait un post sur Facebook qui s’est répandu rapidement. Le défi n’était pas seulement de trouver quelqu’un prêt à subir une intervention chirurgicale potentiellement mortelle, mais aussi de trouver quelqu’un qui correspondait au groupe sanguin de Melinda.

C’est alors qu’un message de Jeff Bramstedt, un ancien SEAL de 47 ans de San Diego, Californie, les a surpris.

Jeff Bramstedt était un instructeur de parachutisme, un cascadeur hollywoodien et un parfait inconnu qui était prêt à se faire tester.

« Je vais le faire », répondit Jeff Bramstedt au message que le mari de Melinda a posté sur Facebook.

Jeff était compatible. Mais serait-il vraiment prêt à subir l’opération pour une parfaite inconnue ?

« Il y a beaucoup de choses qui peuvent mal tourner, y compris le risque de mourir », a dit le Dr Elizabeth Pomfret à Jeff, via ABC News.

L’ancien militaire, dont la femme est fière de raconter qu’il « entend des balles et court vers elles », n’a pas été désarçonné.

« Je pense que j’y ai probablement pensé pendant une demi-seconde avant de dire : ‘Je suis là, faisons-le' ».

Les risques étaient nombreux, mais Jeff Bramstedt n’a pas hésité. Il a subi l’opération en décembre dernier malgré les risques. Ce fut un succès.

« J’ai l’impression d’avoir une petite sœur maintenant. Nous partageons littéralement l’ADN à ce stade », a dit Jeff à ABC.

« Elle a des années prolongées, elle peut élever ses enfants, être la mère qu’elle a toujours voulu être et vivre sa vie avec son mari. »

Jeff Bramstedt a ses propres enfants et, du point de vue d’un parent, il sentait le devoir de s’assurer que les enfants de Melinda ne grandissent pas sans mère.

Les familles Ray et Bramstedt partagent désormais un lien étroit et indissoluble. Pour Noël, les enfants de Ray ont envoyé des cartes de vœux personnalisées à la famille Bramstedt.

Kieran, 7 ans, a dessiné un foie de caricature souriant, avec les mots « Ton père est mon héros ».

« Le simple fait que quelqu’un mette sa vie en attente pour moi, et arrête sa vie, et sauve la mienne, vous savez, cela signifiait tout pour moi », a dit Melinda.

Woman find perfect match for liver transplant on Facebook

GIFT OF LIFE: Melinda Ray, a 35-year-old wife and mother of three from Colorado, thought she would not survive a genetic disease destroying her liver, but as Clayton Sandell reports, with the help of Facebook and a former U.S. Navy SEAL from California, she was able to find the perfect match. #AmericaStrong http://abcn.ws/2BJBtXK

Posted by ABC World News Tonight with David Muir on Wednesday, December 27, 2017

Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le avec vos amis et laissez-nous vos commentaires.

Version originale

 
VOIR AUSSI