La Chine ne serait plus le pays le plus peuplé du monde ?

Un critique renommé du système de planification familiale en Chine a récemment publié les résultats stupéfiants de ses recherches. Selon ses calculs, la population de Chine compterait 100 millions de personnes de moins que les chiffres donnés par les statistiques officielles, a rapporté South China Morning Post.

Selon le Bureau national des statistiques, la population s’élèverait à 1,38 milliard de Chinois. Mais pour Yi Fuxian, chercheur principal à l’université du Wisconsin à Madison, il n’y aurait que 1,28 milliard d’individus vivant actuellement en Chine. Lors du symposium tenu en mai dernier à Pékin, Yi Fuxian a déclaré que la différence entre la situation réelle et les données officielles constituait 90 millions de personnes. Plus tard, il a augmenté ce chiffre à 100 millions, tenant compte de l’émigration de Chinois vers d’autres pays.

Dans ses rapports, Yi Fuxian souligne que les autorités locales surestiment délibérément la population de leur région afin d’obtenir des subventions plus importantes pour la santé et le transport.

Si les calculs de Yi Fuxian sont corrects, la Chine a cédé le titre du pays le plus peuplé au monde à l’Inde, dont la population s’élève 1,33 milliard de personnes.

Yi Fuxian a auparavant critiqué la « politique de l’enfant unique » appliquée par le régime chinois. Il a écrit à ce sujet un livre intitulé Un grand pays avec un nid vide, qui a même été publié en 2013 en Chine. C’était à l’époque lorsque les autorités chinoises ont commencé à se poser des questions sur les conséquences de leur politique démographique.

De son côté, Yang Yiyong, chercheur à la Commission nationale du développement et de la réforme, gérée par le Conseil d’État chinois, estime que les statistiques de naissance en Chine sont très viables et que les calculs de Yi Fuxian ne correspondent pas à la réalité.

Toutefois, les pages de Yi Fuxian sur les réseaux sociaux chinois ont été bloquées. En 2016, Yi Fuxian a été invité à se prononcer au Forum de Boao pour l’Asie – le Forum économique mondial pour l’Asie – ce qui montre l’attention portée par les plus hautes autorités chinoises aux rapports de cet analyste basé au États-Unis.

La nécessité d’abandonner le contrôle des naissances

Selon Yi Fuxian, afin de renverser les tendances négatives de la démographie chinoise, les autorités chinoises doivent complètement abandonner le contrôle des naissances. Li Keqiang, le Premier ministre chinois, a également parlé auparavant de la nécessité d’affaiblir le contrôle de l’État dans le domaine des naissances et de la planification familiale.

D’après les statistiques du gouvernement chinois, la part de la population âgée de plus de 60 ans est passée en Chine de 13% en 2010 à 16,7% en 2016, a rapporté l’agence de presse officielle Xinhua. En raison de la politique de l’enfant unique effectuée depuis 1979, environ 400 millions d’enfants ne sont pas nés dans le pays. Pour ceux qui souhaitaient avoir un deuxième enfant, des amendes et d’autres formes de pénalités ont été imposées par les autorités.

Depuis le 1er janvier 2016, le régime chinois a aboli la politique de l’enfant unique. Le Comité central du Parti communiste a introduit une politique fixant le nombre maximal d’enfants à deux par famille. En conséquence, en 2016, on comptait en Chine 1,3 million de nouveau-nés de plus par rapport à l’année précédente. Toutefois, le contrôle des naissances a pris une autre forme, mais n’a pas été abandonné dans le pays.

LIRE AUSSI : Politique de l’enfant unique en Chine : le contrôle coercitif de la population continue

Malgré l’autorisation d’avoir un deuxième enfant, de nombreux couples chinois ne souhaitent pas en avoir. Dans la plupart des cas, cela s’explique par des difficultés financières. Selon les sondages, plus de 60% des familles ont refusé d’avoir un deuxième enfant en raison du manque de fonds.

En outre, la politique de l’enfant unique a conduit à l’inégalité entre les sexes dans la population chinoise. Selon le Bureau national des statistiques, à la fin de 2015, la Chine comptait 704 millions de personnes de sexe masculin et 670 millions de sexe féminin. Il y avait 34 millions d’hommes en plus. Aujourd’hui, les jeunes Chinois cherchent même leurs futures épouses dans d’autres pays.

Selon le Centre chinois d’études sur la population et le développement, en 2030, le nombre de personnes âgées de plus de 60 ans atteindra en Chine les 365 millions et constituera 25% de la population totale, soit un Chinois sur quatre. D’après les experts de PricewaterhouseCoopers, entre 2016 et 2020, les Chinois dépenseront au total 10 milliards de yuans (près de 1,3 milliard d’euros) pour les soins.

Version russe : Китай ― больше не самая населённая страна мира?

 
VOIR AUSSI