Des Chinois pro-communistes tentent de semer le trouble lors de la visite de Xi Jiping aux États-Unis

Des centaines de nationalistes pro-Parti communiste chinois (PCC) se sont assemblé le 7 avril en face d’Eau Palm Beach Resort à Manalapan, en Floride, où séjournait le dirigeant chinois Xi Jinping. Le Secrétaire général du PCC s’est rendu aux États-Unis principalement pour des négociations bilatérales avec le président américain Donald Trump

Habillés en rouge et agitant de grands drapeaux rouges du PCC, ce groupe a utilisé des hautparleurs pour jouer des différentes chansons nationalistes, y compris une chanson de propagande anti-américaine.

La chanson «  Mère-patrie » est la chanson thème du film de propagande militaire  chinoise de 1956 intitulé « La bataille du mont Shangganling ». Ce film idolâtre les soldats communistes chinois combattant contre les troupes américaines pendant la guerre de Corée (1950-1953). Cette guerre opposait les troupes communistes de la Corée du Nord soutenus par les forces armées de la Chine à la coalition de troupes sud-coréennes et internationales, dont plus de 300 000 soldant américains au sommet du conflit.

Les paroles de la chanson se réfèrent aux troupes des États-Unis en tant que des « loups » envahisseurs et disent que « si les loups voraces viennent, ceux qui les accueilleront ont des fusils de chasse ». «  Mère-patrie » a déjà fait l’objet d’une controverse, lorsque Lang Lang, un célèbre pianiste chinois, a joué cette chanson lors d’un dîner d’État à la Maison Blanche pendant la rencontre entre le dirigeant chinois Hu Jintao et le président Barack Obama en 2011.

Viser les manifestants qui protestent contre les persécutions en Chine

Les nationalistes pro-communistes ont également entravé une protestation pacifique des pratiquants de Falun Gong, une discipline spirituelle traditionnelle chinoise qui est violemment persécutée en Chine depuis 1999.

Les pratiquants de Falun Gong appelaient à mettre fin à cette persécution ainsi que traduire en justice l’ancien dirigeant chinois Jiang Zemin, qui avait lancé une campagne nationale de répression du Falun Gong en 1999. Les chercheurs estiment que des centaines de milliers de pratiquants de Falun Gong ont été tués pour leurs organes, vendus par la suite dans le cadre d’un lucratif programme de prélèvement d’organes effectué par le régime chinois.

Selon plusieurs témoins, les manifestants pro-communistes ont essayé de cacher les bannières des manifestants de Falun Gong derrière des grands drapeaux rouges du PCC lors du passage du cortège de Xi Jinping. Cette tactique a été déjà utilisée lors de précédentes visites de Xi Jinping et d’autres hauts responsables chinois aux États-Unis.

Version anglaise : Pro-Communist Chinese Group Plays Anti-US Propaganda Song During Xi Florida Visit

 
VOIR AUSSI