Le directeur de la Cité des Congrès de Nantes : « Shen Yun nous touche au plus profond de notre cœur ! »

NANTES – Pour son ultime représentation en France cette année, la compagnie Shen Yun Performing Arts se produisait à la Cité des Congrès de Nantes, en bords de Loire, ce 29 avril. Connue comme une ville aux multiples facettes culturelles, Nantes et ses habitants avaient un rendez-vous de premier ordre avec une culture aujourd’hui quasiment disparue : celle qui façonna la Chine durant 5 000 ans. 

Parmi les spectateurs, se trouvait Eric Montant, directeur du développement de la Cité des Congrès. Ce spécialiste de l’événementiel a déjà un beau palmarès derrière lui : Paris Expo, Viparis… « Ce spectacle est absolument fabuleux ! », a-t-il déclaré à propos de Shen Yun, très enthousiaste, expliquant « qu’on a une diversité de tableaux, de danses et de mouvements ». Il ajoute qu’à cela, « on a une vraie émotion, c’est-à-dire que la troupe vit en osmose, on ressent vraiment quelque chose de très particulier. »

La Cité des Congrès, à Nantes, le 28 avril. (章乐/大纪元)

Cette émotion est, pour lui, nouvelle, quasi exceptionnelle, « quelque chose de très différent, de très nouveau, qui nous touche au plus profond de notre cœur et qui, vraiment, donne un sentiment de plénitude. »

À travers cette émotion, Eric Montant perçoit ce spectacle comme « un vrai message de paix » : « On est quand même dans un monde, aujourd’hui, qui est très conflictuel, et quand on est sur ce spectacle et que l’on voit ces différents tableaux, on ressent un grand message de paix, vraiment très intéressant, et qui est très fort. »

« La non violence, la prière est plus forte que la violence »

Michel Cadiou est retraité de la police nationale. Ce pratiquant d’arts martiaux a su reconnaître « les heures de travail, le sérieux et la volonté » des artistes de Shen Yun. Il rend ainsi hommage aux danseurs mais aussi à leurs chorégraphes, aux musiciens comme à leur chef d’orchestre Milen Nachev et, plus globalement, « à tous les préparateurs ! », précise-t-il. Sans doute a-t-il pu lire que la danse classique chinoise est un art pratiqué depuis plusieurs milliers d’années, ayant ensuite inspiré d’autres pratiques telles que les arts du cirque ou… certains arts martiaux !

S’il ne tarit pas d’éloges concernant le spectacle de Shen Yun, c’est, dit-il, qu’il a « du mal à revenir sur terre » expliquant qu’à la fin du spectacle, « je restais toujours sur place, tellement c’était beau, j’étais dans un autre monde ! »

Michel a trouvé les décors « extraordinaires », les danseurs et les chorégraphies « magnifiques », mais il a connu une forte émotion en sachant que le spectacle Shen Yun, parce qu’il fait revivre une culture traditionnelle qui a été quasiment détruite par le Parti communiste chinois lors de la révolution culturelle, ne peut pas encore se produire en Chine actuellement : « Continuez à vous battre de cette façon, ce sera la plus belle des réponses que vous pourrez leur donner, au public, à tous les publics et au public chinois en particulier »… Il encourage les artistes à continuer Shen Yun.

Michel Cadiou, retraité de la police nationale, à Nantes le 29 avril. (NTD Television)

L’autre grand moment, selon lui, a été celui de découvrir le ténor Tian Ge : « Waouh ! J’ai été vraiment très impressionné ! » En effet, les chanteurs de Shen Yun se sont spécialisés dans la technique de chant du bel canto, pratiquée autrefois dans les théâtres antiques chinois mais aussi lors des premiers opéras européens. Là encore, les chanteurs de Shen Yun font revivre cette technique qui a presque disparu en Chine et en Europe.

La civilisation antique chinoise était profondément spirituelle, du plus humble paysan au plus grand empereur, chacun accordait au Ciel et au divin une place prépondérante dans leur quotidien. Cet aspect est aussi mis en lumière dans le spectacle Shen Yun, et cela, Michel en a été très touché, notamment dans le tableau ultime intitulé Infinie compassion : « Quand le moine bouddhiste qui était habillé en blanc est arrivé là, je me suis dit : C’est vraiment le Ciel… le Ciel qui arrive sur Terre!  Quand les jeunes se sont mis à prier au moment des explosions avec les communistes qui étaient là, on a senti vraiment l’aspect du Ciel qui est venu sur Terre! », a-t-il décrit, très ému.

Michel explique que « la non violence, la prière est plus forte que la violence, bien qu’ils soient frappés, ils continuent à prier ! Leur prière est entendue et le Ciel vient sur Terre, c’est extraordinaire ! Mais, le démontrer et le faire voir au public, c’est hors du commun ! Les gens qui l’ont fait, vraiment ces gens sont très, très spirituels ! »

L’émotion a été très forte pour Michel : « Je n’ai pas de termes pour dire cela… Cela prend au cœur, cela prend aux tripes, c’est vraiment extraordinaire ! Un grand merci et bonne continuation à la compagnie… on reviendra vous voir l’année prochaine si vous revenez à Nantes ! »

 

Pour en savoir plus : fr.shenyunperformingarts.org

 
VOIR AUSSI