Le dissident chinois Liu Xiaobo est mort

Le régime chinois a annoncé que Liu Xiaobo, dissident chinois et lauréat du Prix Nobel de la paix, est décédé le 13 juillet dernier.

Le Bureau de justice de Shenyang a déclaré dans un bref communiqué sur son site web que les efforts de sauver Liu Xiaobo, qui avait 61 ans et souffrait d’une défaillance de multiples organes, avaient échoué. Il était traité pour un cancer du foie au stade avancé et n’a pas été autorisé à quitter le pays pour obtenir un traitement à l’étranger.

En 2009, Liu Xiaobo a été condamné à 11 ans de prison pour « incitation à la subversion du pouvoir de l’État » après avoir aidé à rédiger une pétition demandant des réformes politiques en Chine.

Il a récemment été transféré de la prison à un hôpital dans la ville de Shenyang au nord-est de la Chine, pour un traitement médical.

Malgré des multiples formes de traitement, la maladie de Liu a continué à s’aggraver, ajoute le communiqué officiel.

Des différentes organisations de défense des droits de l’homme et gouvernements occidentaux ont exhorté la Chine à permettre à Liu Xiaobo et à son épouse, Liu Xia, de quitter la Chine pour être traité à l’étranger, comme il l’avait lui-même souhaité.

Mais le régime chinois avait mis en garde à plusieurs reprises contre l’ingérence dans ses affaires intérieures et avait déclaré que Liu Xiaobo était traité par des experts en cancérologie chinois renommés.

Pékin a permis à deux médecins étrangers, venant des États-Unis et de l’Allemagne, de lui rendre visite le 8 juillet. Après la visite, ces médecins ont déclaré qu’ils considéraient que Liu Xiaobo pouvait sans danger être transporté à l’étranger.

Les médecins ont aussi précisé que Liu Xiaobo et les membres de sa famille avaient demandé que ses soins soient effectués en Allemagne ou aux États-Unis.

Reuters a contribué à cet article.

Version anglaise : Chinese Dissident Liu Xiaobo Dies

 
VOIR AUSSI