Donald Trump envisage de faire marche arrière sur le traité de Paris sur le climat

Myron Ebell, en charge de l’Agence de Protection de l’Environnement de l’équipe de transition de Trump, a expliqué à The Independant qu’il reverrait les politiques signées par l’ancien président Barack Obama pour limiter les émissions de gaz à effet de serre.

« Il pourrait le faire demain via un ordre exécutif, » a t-il déclaré au journal, « ou il pourrait attendre et le faire dans le cadre d’une action plus large. Il y a de multiples moyens et je n’ai aucune idée du moment. »

Ebell a travaillé pour Trump jusqu’à sa cérémonie d’investiture, le 20 janvier. Il est reconnu comme étant sceptique sur le changement climatique. « Je m’attends à ce que Trump soit trés assidu pour maintenir ses promesses, en dépit de tout les difficultés que vont lui préparer ses opposants, » a t-il déclaré à Londres.

L’accord de Paris, soutenu par les Nations Unies avec une baisse des émissions, débute en 2020. Sur les 194 membres des Nations Unies ayant signé l’accord, 127 l’ont ratifié. Dans l’accord, il est affirmé qu’il a pour but de  » [maintenir] l’accroissement de la température mondiale moyenne en dessous de 2°C et de poursuivre les efforts pour limiter l’augmentation de la température au dessus des nivaux pré-industriels, reconnaissant que cela réduirait significativement les risques et les impacts du changement climatique. »

Une fois élu, Trump, qui avait auparavant déclaré que le changement climatique est un canular, a apporté une réponse avec un ton plus conciliant au New York Times. « Je pense qu’il y a un certain lien. Il y en a un peu, quelque chose.» a déclaré Trump au journal. « Il s’agit d’une question intéressante, parce que peu de choses divisent autant que le changement climatique. »

Version anglaise : Trump Likely to Pull Out of Paris Climate Change Deal: Former Adviser

 

 
VOIR AUSSI