Du nouveau dans les cuisines Suisse: une loi interdit de plonger les homards dans l’eau bouillante

Dans le cadre d’une révision des lois relatives à la protection des animaux, le gouvernement fédéral souligne qu’à compter du 1er mars, « la pratique consistant à plonger les homards vivants dans l’eau bouillante, commune dans les restaurants, ne sera plus autorisée ».

Le gouvernement suisse a interdit, mercredi, la pratique culinaire consistant à plonger les homards vivants dans de l’eau bouillante. La loi de la confédération précise qu’ils devront être assommés avant d’être mis à mort.

Les défenseurs des droits des animaux et des scientifiques estiment que les homards ressentent vraisemblablement de la douleur lorsqu’ils sont ébouillantés.

Les défenseurs des droits des animaux ainsi que des scientifiques estiment que les homards et autres crustacés possèdent des systèmes nerveux complexes et qu’ils ressentent vraisemblablement de la douleur lorsqu’ils sont ébouillantés.

En outre, selon l’ordonnance, les crustacés ne pourront plus être transportés sur de la glace ou de l’eau glacée et devront être maintenus dans leur « environnement naturel ».

Ils devront désormais être assommés avant d’être mis à mort. Seuls les chocs électriques ou « la destruction mécanique du cerveau » seront autorisés.

Les crustacés sont des invertébrés dont le corps est rigide grâce à la carapace qui les entoure. Les crustacés sont des animaux aquatiques, sauf le cloporte qui s’est adapté à la vie terrestre.

Le crustacé est un invertébré.

Il est formé de segments rigides. Ils sont souvent classés près des insectes car ils sont exosquelette, ils ont des antennes et plusieurs paires de pattes.

Le crustacé aquatique respire à l’aide de branchies. Certains, comme le homard, ont un thorax et une queue qu’ils peuvent articuler pour se propulser dans l’eau. Le homard a deux pinces qui lui servent a broyer et saisir de la nourriture. Il se déplace à l’aide de ses 5 paires de pattes.

Les crustacés sont également équipés de deux paires d’antennes extrêmement sensibles qui leur servent à explorer l’environnement.

Leurs deux yeux mobiles sont montés sur des pédoncules, et peuvent  bouger de façon indépendante.

Quant à leur alimentation, les crevettes filtrent l’eau et les écrevisses ingurgitent des détritus ou autres nourritures qu’ils trouvent dans le fond de l’eau. Ils nettoient l’eau et le fond marin, c’est la raison pour laquelle ils sont appelés communément: « les poubelles de la mer. »

Le homard, l’écrevisse, le crabe, les crevettes sont utilisés dans les mets gastronomiques.

À lire sur le même sujet
http://www.epochtimes.fr/selon-etude-lorsquelles-point-detre-devorees-plantes-sen-rendent-compte-123309.html

Enregistrer

 
VOIR AUSSI