Epoch Times: notre histoire est ici

Lorsque John Tang a obtenu son doctorat à Georgia Tech dans les années 1990, il a constaté de grandes différences entre les médias chinois et ceux de son pays d’adoption.

Sous la contrainte de la censure appliquée aux médias, le peuple chinois ne connaît pas, par exemple, ce qui s’est réellement passé sur la place Tiananmen en 1989 et les gens en dehors de la Chine ignorent la gravité de la persécution envers les personnes ayant des croyances spirituelles désapprouvées par le gouvernement, comme les Tibétains, les Ouïghours et les pratiquants de Falun Gong.

Avec la prise de conscience grandissante que personne ne relatait, les véritables informations sur ce qui se passait en Chine, John Tang et d’autres Chinois américains ont fondé Epoch Times en l’an 2000. L’histoire d’Epoch Times est l’histoire de ceux qui veulent associer leurs préoccupations pour leur patrie d’origine aux libertés offertes par l’Occident, telles la liberté de la presse et la liberté de croyance.

La première édition était en chinois, puis en 2004 avec l’édition en langue anglaise et française, le journal a pu descendre dans la rue. En tant qu’actuel directeur d’Epoch Times, John Tang, travaille maintenant à l’édition du journal en 21 langues et à sa diffusion dans 35 pays. Où qu’ils soient, les journaux d’Epoch Times racontent l’histoire de la Chine, celle que les autres médias ne peuvent pas ou ne pourront pas transmettre.

Couvrir la Chine avec perspicacité

Vous pouvez trouver une grande quantité de couvertures sur la Chine dans d’autres journaux, mais vous constaterez certainement dans Epoch Times une perspicacité sur la Chine que vous ne trouverez pas ailleurs.

La couverture médiatique à l’intérieur de la Chine est censurée, que ce soit les médias locaux ou les médias étrangers. Les médias chinois sont devenus plus sophistiqués dans la façon de gérer le message mais, à la base, c’est toujours dans la ligne du Parti. Sous le régime communiste, il n’existe pas de réelle liberté de la presse.

Les entreprises de médias étrangers ayant des bureaux et des correspondants en Chine semblent avoir un plus grand accès et plus de latitude que par le passé, mais elles peuvent voir leur permission révoquée sans préavis, par conséquent, elles s’autocensurent assidûment. Que ce soit en raison de la censure externe, de l’autocensure ou d’une analyse où manquent les points clés, ces médias ne rapporteront pas les nouvelles que le régime ne veut pas que vous connaissiez ou ils ne les rapporteront que partiellement, en omettant l’essentiel.

L’édition française d’Epoch Times construit ses articles sur la Chine à partir d’un réseau Internet dont les sources se situent à l’intérieur même de la Chine. De plus, elle s’appuie sur l’expertise et les contacts parmi les expatriés chinois vivant en Occident, y compris nos collègues du journal Epoch Times en langue chinoise.

Les correspondants d’Epoch Times vivant en Chine ont été emprisonnés en 2000, mais les équipes actuelles d’Epoch Times en langue chinoise de Hong Kong, de Taiwan, des États-Unis et d’ailleurs réalisent leur travail sans crainte. Ils ont gagné un énorme lectorat parmi les Chinois du monde entier, ainsi qu’un grand nombre de Chinois dans les pays qui réussissent à contourner la stricte surveillance du régime sur Internet. L’édition chinoise d’Epoch Times est le journal le plus distribué dans le monde.

En quoi la Chine nous concerne?

Si vous n’êtes pas chinois, la Chine est aussi importante pour vous.

La Chine est le pays le plus peuplé et la deuxième économie mondiale. De plus, le chinois est la troisième langue la plus parlée aux États-Unis [NDT : et en incluant Hong Kong et Singapour, la Chine est le troisième marché des exportateurs de vin français].

Il y a trois décennies, la Chine était distante, mystérieuse et surtout sans rapport avec la vie quotidienne des citoyens des pays développés occidentaux.

La Chine est passée d’une politique d’isolement à celle consistant à bâtir son économie grâce à l’exportation. Les progrès technologiques tels que les envois par conteneurs et Internet ont rapidement permis le mélange des personnes, des produits et des idées.

Aujourd’hui, des produits chinois sont chaque jour entre vos mains, des vêtements fabriqués en Chine vous habillent. La nourriture et des boissons chinoises sont dans votre estomac. Ce qui se passe en Chine a un impact réel et direct sur votre santé personnelle et sur votre avenir à tous les niveaux.

Les protestations et les mauvaises conditions de travail dans une usine chinoise sont liées à ce dispositif électronique sur votre bureau ou dans votre main. La corruption exposée à Shanghai ou le système juridique appliquant les décisions dictées par le Parti à Pékin peuvent rapidement impacter votre chaîne d’approvisionnement ou vos investissements. Les entreprises chinoises qui achètent des entreprises occidentales peuvent entraîner leurs nouvelles filiales à faire des compromis sur l’éthique. Les Instituts Confucius parrainés par l’État diffusent insidieusement les valeurs communistes sur les campus universitaires.

Au fil des millénaires, la Chine a été à l’origine du meilleur et du pire.

L’étendue du mal est dénoncée dans la série éditoriale d’Epoch Times de 2004 par les Neuf commentaires sur le Parti communiste. Le Parti communiste chinois a été responsable de plus de 80 millions de morts non naturelles en Chine depuis sa création, et continue actuellement à tuer des gens innocents. Ce régime a pollué la Terre, il permet l’exportation de produits contaminés, il a placé ses espions à tous les niveaux et à toutes les positions dans les sociétés occidentales. Toutes ces choses, nous vous en informons.

D’autre part, l’histoire et la culture de la Chine, avec ses récits légendaires de héros à la noble conduite, avec ses arts, ses traditions spirituelles, sa médecine traditionnelle et ses somptueuses cuisines régionales peuvent vous être bénéfiques et enrichir votre vie quotidienne. Epoch Times embrasse le meilleur de la Chine traditionnelle pour vous l’offrir au fil des pages.

Pourquoi «Epoch» ?

Les fondateurs l’ont appelé du nom chinois Da Ji Yuan, qui signifie littéralement «La Grande Époque». Ainsi, le nom de ce journal fait allusion à une grande et merveilleuse période de l’histoire, reliée à notre époque actuelle.

 
VOIR AUSSI