Les fossiles liés au légendaire kraken suffisent-ils à prouver sa terrifiante existence ?

La mythologie scandinave prétend que le kraken a englouti des baleines et dévoré des navires. Il a été décrit comme une version énorme de pieuvre ou de calmar. Les légendes ont même prétendu que cette terrifiante créature marine mesurait un kilomètre de long. Bien que le kraken ait été identifié pour la première fois dans la saga islandaise du 13e siècle, Örvar-Oddr, un chercheur, pense avoir des traces fossiles de cette créature.

Réalisé par le malacologue Pierre Dénys de Montfort, d’après les descriptions de marins français qui auraient été attaqués par une telle créature au large des côtes de l’Angola. Était-ce un Kraken ? (Domaine public)

Trouvés en 2011, les fossiles d’un lézard marin ont montré un motif étrange. Aussi, le chercheur croit que ce motif pourrait avoir été créé par un kraken. Cette affirmation a été critiquée, mais le professeur Mark McMenamin, paléontologue de l’université Mount Holyoke, dans le Massachusetts, a validé cette affirmation à l’aide d’autres trouvailles.

Capture d’écran youtube

Un arrangement impair de vertèbres de reptile de mer a été trouvé dans le parc d’état de Berlin-Ichthyosaur dans le Nevada. L’animal nommé ichtyosaure vivait il y a 200 à 250 millions d’années. La façon dont les os sont exposés suggère qu’il a été attaqué par un prédateur beaucoup plus grand – cela pouvant ainsi soutenir l’hypothèse qu’une pieuvre ou un calmar géant dominait autrefois les mers. Il a été estimé que la créature qui a vaincu l’ichtyosaure devait mesurer environ 30 mètres de long ; cela dépasse de loin la plus grande pieuvre géante connue aujourd’hui – une créature rarement plus grande qu’un être humain.

Capture d’écran youtube

De plus, la découverte d’un fossile identifié comme faisant partie du bec d’une pieuvre géante ou d’une créature ressemblant à un calmar, ainsi que d’autres os disposés selon des motifs inhabituels avec des marques de ventouses, ajoutent à l’évidence du professeur McMenamin. Une pile de débris d’os dispersés a également été trouvée à côté des restes de l’ichtyosaure.

Le professeur McMenamin affirme que l’arrangement des os et l’emplacement des marques de succion indiquent que l’ichtyosaure a été noyé ou que son cou a été cassé. De là, il semble que la bête ait été déplacée, peut-être vers la tanière du kraken, où elle aurait été jetée.

source : Pixabay

Cette découverte pourrait-elle vraiment prouver l’existence du légendaire kraken ? Bien que l’idée soit intéressante, d’autres preuves sont nécessaires.

Version originale

 
VOIR AUSSI