Anglais | Chinois | Coréen | Français | Allemand | Espagnol | Japonais | Russe | Ukrainien | Hébreu | Roumain | Bulgare | Slovaque | Tchèque | Indonésien | Vietnamien
Subscribe button

Les enfants ciblés par la publicité des fast-foods

Écrit par Cheryl Wu, La Grande Époque
25.11.2010
| A-/A+
  • Aux Etats-Unis, le budget publicitaire de lu2019industrie de la restauration rapide a u00e9tu00e9 de 4,2 milliards de dollars en 2009 et les enfants d'u00e2ge pru00e9scolaire ont vu 21 pour cent du2019annonces publicitaires de plus en 2009 qu'en 2003, selon une u00e9tude menu00e9e par le centre Yale Rudd de la Ru00e9glementation Alimentaire et de l'Obu00e9situ00e9. (Photos.com)uff08u651du5f71: / u5927u7d00u5143uff09

 

L’exposition à la publicité des fast-foods des enfants de 2 à 12 ans est en hausse. Un ciblage de l’âge par le marketing a été révélé par une étude de la Food Advertising to Children and Teens Score (FACTS : le bureau de la mesure de la publicité de la nourriture sur les enfants et les adolescents) réalisée par le centre Yale Rudd (1) de la Réglementation Alimentaire et de l'Obésité.

L'étude, qui a été publiée ce mois-ci, souligne que le marketing ciblant les enfants utilise une variété de sources d'informations en partant des annonces traditionnelles de la télévision et de la radio jusqu’à l’Internet et aux sites des médias sociaux tels que les pages de Facebook, les annonces de Youtube, et les mises à jour de Twitter.

Quarante pour cent des enfants de 2 à 11 ans demandent à leurs parents d’aller à McDonald au moins une fois par semaine, 15 pour cent demandent d'y aller tous les jours. Selon l'étude FACTS, 84 pour cent des parents ont dit qu'ils ont satisfait ces demandes au moins une fois par semaine.

Le rapport examina les résultats de marketing et la valeur nutritive de 12 grandes chaînes de restauration rapide y compris McDonald's, Burger King, KFC, Subway, Wendy's et d’autres. Les calories, les lipides, le sodium et la teneur en sucre des choix de plus de 3.000 repas pour enfants, qui étaient des combinaisons de plus de 2.781 plats ont été analysés.

A partir de tous ces choix, seulement 12 repas respectaient les directives nutritionnelles fixées pour les enfants d'âge préscolaire. Ces directives, fondées sur les recommandations de limites de calories et la consommation de sodium faites par le Programme National des Repas Scolaires, proposent un maximum de 650 calories par repas pour les enfants en âge d’aller à l’école élémentaire et un apport en sodium maximum de 636 mg. Les 12 choix de repas respectant ces normes ne provenaient que de deux chaînes de fast-food : Subway et Burger King.

Le rapport a constaté que les chaînes de fast-food ont au moins un plat d'accompagnement sain tels que la sauce aux pommes de McDonald's, les pommes frites de Burger King ou le choix de yaourt de Subway. Toutefois, les choix sains sont rarement proposés par défaut comme plats d'accompagnement ou comme alternative. Les parents doivent l’acheter en plus du plat de frites, qui est servi avec le repas enfant dans 86 pour cent des cas ou des boissons gazeuses, servies dans 55 pour cent des cas, nous dit l'étude.

Le rapport a révélé qu'en 2009, ces chaînes de fast-food ont dépensé 4,2 milliards de dollars en marketing et les enfants d'âge préscolaire ont vu 21 pour cent de plus d’annonces publicitaires en 2009 qu'en 2003.

Toutefois, certaines entreprises comme McDonald et Burger King ont volontairement consacré au moins la moitié des annonces publicitaires télévisées destinée aux enfants de moins de 12 pour promouvoir des options alimentaires plus saines, en respectant les normes fixées par l’Initiative sur la publicité sur l'alimentation et les boissons des enfants créée en 2006 par le Conseil du Bureau d’Ethique Commerciale.

Selon les chercheurs du Centre Rudd, cependant, les annonces publicitaires des fast food sont en hausse. Les enfants sont exposés à de brèves publicités pendant les programmes télévisés populaires comme "American Idol» ou «Glee».

"Malgré les promesses d'améliorer leurs pratiques de commercialisation, les entreprises de restauration rapide semblent intensifier leurs efforts pour cibler les enfants", a déclaré Jennifer L. Harris, directeur des initiatives de marketing au Centre Rudd dans un communiqué sur l'étude.

Les efforts de marketing de l'industrie du fast-food à travers la publicité sur Internet ont également augmenté. Selon le rapport, les trois premiers sites destinés aux enfants et visités par les enfants seraient HappyMeal.com de McDonald, McWorld.com de McDonald et ClubBK.com de Burger King, avec plus de 200.000, 100.000 et 50.000 jeunes visiteurs par mois respectivement.

En fait, McDonald dispose de 13 sites différents pour différents groupes d'âge, y compris Ronald.com, un site destiné aux enfants d'âge préscolaire. Les chercheurs affirment que le marketing vers le public d'âge préscolaire se concentre sur le développement de fidélité à la marque plutôt que de la publicité sur des choix alimentaires sains.

Les restaurants fast-food sont en mesure d'attirer les adolescents et les jeunes enfants ayant accès aux sites de médias sociaux à travers les pages Facebook, qui attirent les lecteurs avec des photos, des vidéos et des sondages. Starbucks, avec plus de 11,3 millions de "fans" sur Facebook est actuellement le plus populaire, suivie par McDonald et Subway.

Le rapport met en lumière la tentative de San Francisco de réduire ce marketing dirigé vers les enfants par une chaîne spécifique de fast-food, McDonald. Le conseil des superviseurs de la ville a approuvé une loi il y a deux semaines qui propose d’empêcher McDonald à donner des jouets gratuitement avec des repas contenant trop de sodium, de graisses et de calories. Bien que le maire de la ville aie mis son veto à la loi, le vote 8-3 de la commission pourrait éventuellement passer outre ce veto et exiger de la chaîne de fast-food de fournir des fruits et légumes avec tous les repas enfants qui sont accompagnés de jouets. La présente étude contribue au débat en cours concernant les mesures contre l'obésité infantile et des nouvelles exigences d'étiquetage des menus par le Congrès dans la réforme de la loi sur la santé.

«Il faut des normes strictes sur le marketing des restaurants fast-food ciblant les enfants qui doivent inclure une interdiction de marketing dirigé vers les enfants d'âge préscolaire», a déclaré la députée du Connecticut Rosa DeLauro dans un communiqué.

« Les restaurants fast-food doivent mieux faire pour développer et promouvoir des menus faibles en calories et plus nutritifs. »

Version originale :

http://www.theepochtimes.com/n2/content/view/45915/

(1) Basée à l’université de Yale aux USA, le centre Yale Rudd de la Réglementation Alimentaire et de l'Obésité est une organisation à but non lucratif de recherche et de réglementations publiques consacrées à l'amélioration de l'alimentation dans le monde, la prévention de l'obésité, et la réduction de la stigmatisation du poids des personnes.

 

Plus de 180 952 460 personnes ont démissionné du PCC et de ses organisations.