Un garçon avec une «tête tombante» meurt huit mois après une chirurgie qui change sa vie

Mahendra est né avec une myopathie congénitale, ce qui signifie qu’il ne pouvait rien faire par lui-même. Cependant, une chirurgie pour redresser son cou a changé cela. Tragiquement, le garçon de 13 ans est décédé seulement huit mois après l’opération. Pourtant, il chérissait certainement sa nouvelle vie, courte mais joyeuse, en voyant le monde à l’endroit.

Mahendra Ahirwar, dont l’histoire incroyable avait fait vibrer la corde sensible de gens de partout dans le monde, est décédé tragiquement huit mois après avoir reçu une chirurgie qui a changé sa vie pour redresser son cou. Le garçon de 13 ans du Madhya Pradesh, en Inde, avait la tête positionnée à un angle de 180 degrés en raison d’une myopathie congénitale – un trouble musculaire.

Sa mère raconte qu’il allait bien le matin mais qu’après le déjeuner, vers 15 heures, il a toussé deux fois en regardant la télévision. Puis après sa troisième toux, il est décédé.

« Le médecin est arrivé en 15 minutes, mais il a déclaré qu’il était déjà mort. Je suis tombée par terre et l’ai serré très fort. Je ne voulais pas le laisser partir », a déclaré sa mère dévastée, Sumitra.

YouTube Screenshot| nollygrio
Capture d’écran YouTube | Hôpital Apollo
Capture d’écran YouTube | Hôpital Apollo

En février 2016, Mahendra s’est rendu à l’hôpital Apollo à Chennai pour que son opération au cou soit effectuée par le Dr Rajagopalan Krishnan. Ses frais d’opération ont été recueillis et payés grâce à Julie Jones, une mère de deux enfants de Liverpool émue par son histoire après avoir regardé le documentaire « The Boy Who Sees Upside Down » (Le garçon qui voit à l’envers). Elle avait réussi à amasser 12 000 £ sur une page de financement pour son traitement.

Il a ensuite subi une opération de dix heures pour redresser son cou en l’ajustant avec une plaque de métal. Il avait préalablement retiré quelques disques de son cou et les avait remplacés en greffant des os qu’il avait prélevés de son bassin.

Mahendra a récupéré rapidement après l’opération. Il était ravi d’aller à l’école pour la première fois, en portant un collier cervical.

Il a finalement pu voir le monde debout après sa chirurgie du cou

Capture d’écran YouTube | Beyond Science
Crédit: Twitter | Mahendra AhirwarFUND
Capture d’écran YouTube | Hôpital Apollo

« Les gens commencent à m’accepter plus. Je me sentais seul et triste avant, quand personne ne jouait avec moi. Maintenant les choses ont changé et je suis heureux que tout le monde aime jouer avec moi », a déclaré Mahendra, qui a apprécié son nouveau bonheur. Il avait aussi apprécié de vivre les privilèges de rencontrer des voyageurs et de visiter une autre ville pour son opération.

« Mon fils a été traité par les plus grands médecins de ce pays. Pour lui, voir une ville différente était comme voir un monde différent », a partagé Sumitra.

Il ne pouvait rien faire seul avant la chirurgie

Capture d’écran YouTube | Hôpital Apollo

Avant l’opération, il ne pouvait rien faire seul et son village croyait qu’il était maudit. « Il n’y a pas de force dans mon cou, mes mains ni mes jambes. Je ne peux pas marcher, manger de la nourriture ou me baigner. Je ne suis pas capable de faire quoi que ce soit », a-t-il indiqué dans le documentaire.

Après l’opération, il pouvait sourire à nouveau

Capture d’écran YouTube | Hôpital Apollo

Mahendra chérissait tous les cadeaux qu’il recevait et les plaçait près de son lit. Il aimait particulièrement jouer avec les petites voitures. Il était ravi de voir le monde à l’endroit. Ainsi, tout le monde fut choqué par son départ soudain.

« Notre maison est remplie de ses affaires. Personne ne pensait que ce jour viendrait. Il allait bien », a déclaré sa sœur aînée, Manisha.

Dr Rajagopalan Krishnan a décrit Mahendra comme l’un des enfants les plus courageux qu’il a rencontrés

Capture d’écran YouTube | Hôpital Apollo

Le Dr Krishnan a décrit Mahendra comme l’un des enfants les plus courageux qu’il a rencontrés. « La joie et le sourire sur son visage quand sa tête a cessé de s’affaisser a été l’un des moments clés de ma décision d’opérer des enfants souffrant de ces affreux troubles rachidiens non soignés », a-t-il exprimé.

« Son sourire était plus lumineux que le soleil après que son cou se soit redressé », a déclaré le Dr Krishnan. Bien que son départ ait été une consternation, le Dr Krishnan dit qu’il n’est pas inhabituel d’avoir des complications après ce type d’opération. « Je pense que la myopathie et la faiblesse des muscles de sa poitrine l’ont rattrapé à la fin », a-t-il mentionné.

Sumitra, affligée de chagrin, a aussi dit : « J’avais tellement de plans et de rêves pour lui. Je voulais qu’il grandisse. Il rêvait d’ouvrir un magasin général et nous allions l’aider.

« Il est avec Dieu maintenant. J’espère qu’il est capable de trouver la paix. Il a eu une vie douloureuse. J’espère que, où qu’il soit, il ne souffre pas », a-t-elle ajouté.

La mère chagrinée de Mahendra, Sumitra

Capture d’écran YouTube | Hôpital Apollo
Capture d’écran YouTube | Chuggington, Royaume-Uni

Version anglaise

 
VOIR AUSSI