KENYA – Une faille géante divise les géologues : l’Afrique est-elle en train de se séparer en deux ?

Une faille béante est apparue au Kenya en une seule journée, le 18 mars dernier. Mesurant quatre kilomètres de long et pouvant atteindre jusqu’à 20 mètres de large et 50 mètres de profondeur, elle est un mystère pour les scientifiques. L’Afrique serait-elle en train de se séparer en deux ?

C’est à Suswa, à quelques kilomètres de la capitale Nairobi, que cette grande « cassure » est soudainement apparue, coupant la route commerciale de Mai Mahui Narok.

Capture d’écran – YouTube

Heureusement, il n’y a eu aucune victime, mais une grande frayeur s’est emparée de la population locale. « Le dimanche, ma mère m’a appelée, il y avait de grosses fissures dans sa maison. C’était comme si la terre allait avaler toute la maison », a expliqué une femme à France Info.

Les images impressionnantes ont circulé un peu partout sur la planète à travers les médias. Nombre d’entre eux, étayés par les propos de certains scientifiques, ont interprété l’évènement comme étant le début de la séparation du continent africain en deux. C’est, entre autres, la théorie que la chercheuse de l’Université de Londres Lucia Perez Diaz a soutenu dans The Conversation.

La région de Suswa est située dans la vallée du Grand Rift, qui traverse le continent sur environ 6 000 kilomètres de longueur du nord au sud. Cet ensemble géologique constitué d’un ensemble de failles, de dorsales et de rifts, coupe en deux la corne de l’Afrique.

Schéma structural de la vallée du grand Rift – Wikipedia

De nombreux géologues soutiennent que le continent africain va bien se séparer en deux au niveau de la vallée du Grand Rift, mais pas avant 50 millions d’années. Ainsi, la Somalie, la moitié du Kenya, de la Tanzanie et de l’Éthiopie formeront un continent à part entière, séparé de l’autre par un nouvel océan.

Selon le géologue kényan David Adede, cité par l’Express, les mouvements tectoniques ont « créé des zones de faiblesses géologiques remontant jusqu’à la surface ». En résumé, la vallée du grand Rift coupe bien l’Afrique en deux, mais au rythme de 2,5 centimètres chaque année, ce qui explique que cela prendra 50 millions d’années à se réaliser.

D’autres experts pensent que l’apparition de cette faille est simplement due aux fortes pluies qui ont frappé la région dans les semaines et jours précédents.

En attendant de résoudre le mystère de l’apparition de la fissure géante, des travaux de réparation des routes, chemins de fer et ponts ont été entrepris. «Mais c’est comme mettre un pansement sur une jambe de bois», ont expliqué des habitants désappointés à Ouest-France, craignant une catastrophe imminente.

Si cet article vous a intéressé, partagez-le et écrivez un commentaire.

 
VOIR AUSSI