La Chine, peut-elle réconcilier la Corée du Nord et la Malaisie après l’assassinat de Kim Jong-nam ?

Selon le journal malaisien New Straits Times, la Chine pourrait jouer un rôle de médiateur dans l’actuel conflit entre la Malaisie et la Corée du Nord et essayer de rétablir les relations entre ces deux pays  qui sont sur le point de s’écrouler après le meurtre de Kim Jong-nam, demi-frère du dictateur nord-coréen Kim Jong-un. Toutefois, les experts estiment que la Chine ne considère plus la Corée du Nord en tant que son ami.

Les relations entre la Corée du Nord et la Malaisie se sont détériorées après l’assassinat de  Kim Jong-nam à l’aéroport de Kuala Lumpur, le 13 février dernier. Grâce aux caméras de vidéosurveillance, la police malaisienne a pu reconstituer le cours des événements.

Kim Jong-nam était au comptoir d’enregistrement, lorsque son attention a été attirée par la femme qui le précédait dans la file d’attente. À ce moment, une autre femme l’a attrapé par derrière et a mis sur son visage un mouchoir en tissu imprégné d’une substance neurotoxique (ceci a été révélé plus tard). Après cela, les deux femmes ont réussi à s’enfuir. Kim Jong-nam a eu une attaque, et il est décédé dans l’ambulance qui l’amenait à l’hôpital.

Les autorités malaisiennes soupçonnent plusieurs citoyens de la Corée du Nord d’être impliqués dans ce crime et ont émis des mandats d’arrêt contre un diplomate et un employé de la compagnie aérienne nord-coréenne Air Koryo. L’ambassadeur nord-coréen Kang Chol a été expulsé du pays. La Corée du Nord a répondu par les mêmes mesures.

En outre, le 6 mars, la Malaisie a annulé le régime sans visas accordé aux citoyens nord-coréens. Plus tôt, la Corée du Nord avait interdit aux ressortissants de la Malaisie de quitter son territoire.

La Chine, reste-t-elle toujours le meilleur médiateur ?

Selon les experts, même si le conflit entre la Malaisie et la Corée du Nord peut encore s’aggraver, il y a très peu de chance qu’il débouche sur un conflit armé. Ils pensent que la réconciliation entre les deux pays est inévitable, et que ce n’est qu’une question de temps.

Selon Azmi Hassan, professeur agrégé de Perdana School of Science, Technology and Innovation Policy en Malaisie, puisque la Corée du Nord maintient des contacts assez proches avec la Chine, cette dernière pourrait être considérée comme le meilleur médiateur pour réconcilier les deux pays. À son avis, la Chine a une  « forte influence » sur la Corée du Nord.

En cas du recours de la Malaisie au Conseil de sécurité des Nations unies, cette procédure peut prendre beaucoup de temps, tandis que la Corée du Nord est capable d’ignorer toute décision du Conseil de sécurité. L’ONU appelle la Corée du Nord et la Malaisie à résoudre leurs différends par voie diplomatique.

La Corée du Nord et la Chine ont toujours été considérés comme des alliés, mais aujourd’hui la situation est en train de changer. Il n’est pas surprenant que la Chine soit le principal allié de la Corée du Nord, car, au début des années 1950, l’armée nord-coréenne a été sauvée de la défaite par des « volontaires » envoyés par Mao Zedong, dirigeant de la Chine communiste nouvellement créée.

Après l’arrivée au pouvoir de l’actuel dirigeant chinois Xi Jinping, la Chine a commencé à se distancer de son allié communiste. Après le quatrième essaie des armes nucléaires nord-coréennes, l’administration de Xi Jinping a condamné cette action.

Selon Yan Xuetong, doyen de l’Institut des relations internationales contemporaines à l’université Tsinghua de Pékin, le gouvernement chinois ne considère plus la Corée du Nord comme un ami. Avant cela, les médias sud-coréens ont déjà noté que la politique de Pékin envers la Corée du Nord était en train de changer.

Version russe : Сможет ли Китай примирить КНДР и Малайзию после убийства Ким Чен Нама?

 
VOIR AUSSI