La Journée mondiale du Falun Dafa célébrée à Ottawa

OTTAWA – Des centaines de pratiquants de Falun Dafa se sont rassemblés le 6 mai sur la Colline du Parlement pour commémorer la Journée mondiale du Falun Dafa. Des députés du NPD, du Parti vert, du Parti libéral et du Parti conservateur ont démontré leur appui, et plusieurs ministres ont également envoyé des lettres de félicitations.

Cette année, la Journée mondiale du Falun Dafa a marqué le 23e anniversaire de la présentation du Falun Dafa au public par Li Hongzhi en Chine en 1992. Le Falun Dafa (aussi appelé Falun Gong) est une discipline spirituelle de l’école de bouddha, selon le site web Falundafa.org.

Députés et sénateurs de différents partis ont prononcé des discours de soutien et d’encouragement à environ 600 personnes rassemblées sur la Colline.

Le député conservateur Peter Kent (Donna He/Epoch Times)

En tant que président des Parlementaires amis du Falun Gong, le député conservateur et ex-ministre de l’Environnement, Peter Kent, a mentionné que le Falun Gong a apporté l’épanouissement spirituel et la santé à des millions de gens de par le monde avec ses exercices paisibles, sa méditation et ses principes d’authenticité, de compassion et de tolérance.

«Les pratiquants de Falun Gong au Canada sont des citoyens pleinement respectueux de la loi et ils contribuent de manière significative à la société canadienne», a-t-il affirmé.

Comme beaucoup d’autres dignitaires qui ont pris la parole à l’événement, M. Kent a également mentionné la persécution dont est victime la pratique en Chine, alors que les pratiquants font face aux détentions arbitraires, à la torture et aux meurtres.

M. Kent a indiqué que le gouvernement canadien demande constamment au régime chinois de protéger les droits de tous les citoyens chinois, y compris ceux des pratiquants de Falun Gong. Il a souligné le cas de Xiaobo Li, le père du citoyen canadien Paul Li, qui a été condamné le mois dernier à huit autres années de prison pour sa pratique du Falun Dafa; il avait déjà purgé une peine de huit ans de 2005 à 2012.

«Je peux vous garantir […] que la voie diplomatique est empruntée pour exhorter le gouvernement chinois à libérer M. Xiaobo Li», a déclaré M. Kent.

Augmentation du nombre d’arrestations et de détentions

Environ 16 députés ont participé à l’événement du 6 mai. Certains, comme le député libéral Irwin Cotler – un ardent défenseur des droits de la personne – ont joué un rôle important pour obtenir la libération de pratiquants détenus en Chine. M. Cotler a souligné une récente augmentation du nombre d’arrestations, de détentions et d’exécutions de pratiquants.

Le député libéral Irwin Cotler (Donna He/Epoch Times)

«Nous devons envoyer un message clair et sans équivoque aux autorités chinoises qu’il ne suffit pas d’être une superpuissance économique; de nos jours, on prend du galon dans la communauté internationale en respectant la primauté du droit.»

Honorer les obligations issues de traités et respecter les droits de la personne ainsi que les principes d’authenticité, de compassion et de tolérance – les valeurs mêmes du Falun Dafa – sont aussi nécessaires de la part du régime chinois, a déclaré M. Cotler.

Pour le député du NPD et vice-président des Parlementaires amis du Falun Gong, Wayne Marston, c’était la dixième année qu’il soulignait la Journée du Falun Dafa sur la Colline du Parlement. Durant cette période, il ne fait aucun doute que le régime chinois a un des pires dossiers en matière de mauvais traitement de ses citoyens, a-t-il souligné.

Il a indiqué qu’il y avait eu une lueur d’espoir ces dernières années que le nouveau dirigeant chinois mettrait fin à la campagne de persécution qui a débuté en 1999, mais cela ne s’est pas concrétisé.

«Nous attendons toujours. Nous attendons toujours que ces personnes qui ont persécuté le Falun Gong et d’autres se retrouvent devant la justice», a-t-il commenté.

M. Marston a transmis un message du chef du NPD, Thomas Mulcair, et a promis que les droits de la personne seraient pris en compte pour chaque décision d’un gouvernement néo-démocrate.

Le sénateur conservateur Thanh Hai Ngo, qui a fui le Vietnam après l’avènement du régime communiste, s’est dit ravi de voir que tant de parlementaires démontraient leur soutien.

Le député néo-démocrate Wayne Marston (Donna He/Epoch Times)

«La Chine doit comprendre et accepter le droit inviolable de ses citoyens de vénérer, de croire et de pratiquer leur religion. Les êtres humains ont tous ces droits naturels.»

Les estimations varient mais, selon le livre The Slaughter (2014) du journaliste d’enquête Ethan Gutmann, 65 000 pratiquants de Falun Gong auraient été tués pour leurs organes. M. Gutmann et d’autres chercheurs estiment que l’immense population de pratiquants emprisonnés est une source principale d’organes pour les transplantations en Chine.

Un des auteurs d’un rapport avant-gardiste sur les prélèvements d’organes forcés, l’ex-député et ex-Secrétaire d’État David Kilgour, était également sur la Colline pour l’événement.

Ce rapport, Prélèvements meurtriers, indique que 41 500 pratiquants de Falun Gong ont été tués pour leurs organes entre 2000 et 2005.

«Un grand nombre de prisonniers d’opinion du Falun Gong – et je sais que beaucoup d’entre vous ou vos familles ont été victimes – sont des donneurs non consentants dans les 350 camps de travail forcé en Chine», a déclaré M. Kilgour.

Un monde meilleur

Pour beaucoup de participants, démontrer leur appui au Falun Gong dans le contexte de la persécution était aussi important que d’exprimer leur affinité aux principes directeurs de la pratique.

Les pratiquants de Falun Dafa ont défilé dans les rues d’Ottawa le 6 mai 2015. (Evan Ning/ Times)

«Vous pouvez compter sur moi pour faire la promotion des valeurs d’authenticité, de compassion et de tolérance dont vous faites la promotion à travers le monde», a déclaré le député conservateur Stephen Woodworth, un membre fondateur des Parlementaires amis du Falun Gong.

La députée libérale Judy Sgro a mentionné que ces principes donnaient espoir au Canada et à la planète.

«Quand le monde suivra les principes du Falun Dafa – authenticité, compassion et tolérance –, ce sera un monde meilleur», estime-t-elle.

Le premier ministre, Stephen Harper, le ministre du Multiculturalisme, Jason Kenney, et le ministre de la Citoyenneté, Chris Alexander, n’ont pas participé à l’événement, mais ils ont envoyé des lettres de félicitations, tout comme d’autres ministres ainsi que la chef du Parti vert, Elizabeth May.

Pour souligner la célébration, plusieurs villes à travers le pays ont déclaré le 13 mai la Journée mondiale du Falun Dafa.

Version originale : World Falun Dafa Day Celebrated in Ottawa

 
VOIR AUSSI