La station Duroc rebaptisée Durock Johnny pour la journée

La France est toujours sous le choc après l’annonce du décès à 74 ans de Johnny Hallyday, véritable monument national qui a accompagné des générations de Français.

Radios et télés tournent en émission spéciale depuis l’aube et plus de 70.000 messages par minute sont diffusés en hommage à celui qu’on appelle « Johnny » sur l’ensemble des réseaux sociaux.

La RATP a également rendu hommage à Johnny Hallyday. Ce matin, la station Duroc, où circulent les lignes 10 et 13, a été renommée pour la journée « Durock Johnny ». Des titres de l’artiste sont diffusés dans la station jusqu’à la fin de la journée.

« Il fait partie du patrimoine français », estime Patrice Durand, 50 ans, interrogé dans les rues de Paris. « Je n’ai jamais acheté d’album mais j’ai grandi avec lui », ajoute Silvie Rahmouni, 64 ans. « C’est un symbole de la France ».

Diffusion également dans le métro bruxellois

L’émotion était également vive en Belgique : le « plus belge des Français », comme il a été surnommé, était en effet au civil Jean-Philippe Smet, du nom de son père belge, qui l’avait abandonné après sa naissance en France. Johnny avait tenté en vain d’acquérir la nationalité belge avant de finalement renoncer.

Ses chansons sont ainsi diffusées dans le métro bruxellois ce mercredi.

« Ce matin, nous avons tous une chanson de Johnny qui nous vient directement en tête », a tweeté le Premier ministre belge Charles Michel.

« J’ai vécu Johnny pendant 57 ans, mes enfants s’appellent Johnny et Sylvie, je suis effondrée », témoigne en larmes Nadine Kerwyn, fan belge inconditionnelle.

I.M. avec AFP

 
VOIR AUSSI