L’acupuncture et les allergies saisonnières

Pour la majorité des gens, avoir une allergie saisonnière ne se guérit pas et c’est à vie qu’il faut suivre des traitements palliatifs. Ainsi, les acupuncteurs commencent souvent à traiter les allergies saisonnières après un traitement initial.

Si vous vous demandez si l’acupuncture peut soigner vos allergies, la réponse est non. L’acupuncture ne guérit rien. Elle restaure le corps pour qu’il retourne à un état naturel sain. Quand le corps est plus fort, il sera moins susceptible de réagir à l’environnement par des réactions allergiques.

Combiné à la phytothérapie chinoise, la thérapie alimentaire et des recommandations d’hygiène de vie, l’acupuncture est un moyen peu invasif qui aide à surmonter les allergies en régénérant la santé au lieu de supprimer les symptômes. Pour comprendre les traitements de la médecine chinoise, il faut savoir que la référence à la fonction des organes diffère de la contrepartie anatomique de cet organe.

Les causes de rhinites allergiques

Dans la médecine occidentale, les allergènes aéroportés sont la cause primaire de la rhinite allergique. Le pollen est un déclencheur de même que la pollution, les animaux de compagnie et les acariens de la poussière.

Mais du point de vue de la médecine chinoise, c’est la faiblesse de l’immunité qui est en cause provoquant des réactions allergiques. Le facteur pathogène nommé «vent» ou l’invasion des «maux du vent» est aussi responsable. Ce vent n’a rien à voir avec les mouvements d’air, comme la connotation de la culture moderne pourrait le suggérer. Le vent dans la médecine chinoise est un terme utilisé pour décrire une voie par laquelle notre corps perd son harmonie et dysfonctionne.

La notion de facteurs pathogènes en médecine chinoise

Dans la médecine occidentale, les allergènes aéroportés sont la cause primaire de la rhinite allergique. Le vent dans la médecine chinoise est un terme utilisé pour décrire une voie par laquelle notre corps perd son harmonie et dysfonctionne.

L’idée du facteur pathogène dans la médecine chinoise s’est développée par la compréhension que les chinois de l’antiquité avaient de l’interaction de la nature dans l’environnement. Ces références associatives ont été formées par l’observation puis confirmées par l’expérience personnelle du médecin. Le vent est un élément qui provoque des changements brusques dans la nature, c’est une façon de décrire les processus corporels évolutifs rapides. Par exemple, les tremblements du corps et les problèmes de peau ont en eux l’élément pathogène vent.

Les invasions provoquées par le vent sont expliquées dans la médecine moderne par un système immunitaire hyperactif. Nous savons que les patients dont le système immunitaire est sensible sont plus vulnérables aux particules en suspension. Ces envahisseurs pathogènes ou particules stressent notre système immunitaire, provoquant tous les symptômes dus aux allergies.

Il est assez fréquent de voir des allergies saisonnières et l’asthme chez le même patient parce que l’asthme provient également d’une faiblesse immunitaire que ce soit dans la médecine chinoise ou occidentale. C’est pourquoi beaucoup de cas d’allergies et d’asthme chez les enfants se résolvent avec l’âge, avec le développement de leur système immunitaire. La fatigue, le stress et la maladie aggravent les symptômes allergiques car le système immunitaire est surstimulé.

Un autre facteur pathogène qui cause des allergies dans la médecine chinoise est ce qui est nommé «humidité». Associé à la rhinite allergique, l’humidité implique l’accumulation pathologique de l’eau, dans ce cas, du mucus. Il peut également supprimer la fonction de la «rate» en médecine chinoise qui est, nous le verrons, la cause fondamentale de la rhinite allergique.

Le Wei Qi, ou qi protecteur

Beaucoup de gens ne réalise pas que 80% de notre système immunitaire se trouve dans le tube digestif. Cela correspond exactement à ce que la médecine chinoise connaît depuis des millénaires par l’expression «Wei Qi est issu du ‘milieu Jiao’» c’est-à-dire que Wei Qi est produit par la rate et l’estomac.

«Wei Qi» ou qi protecteur est un mécanisme d’énergie défensif que l’on pourrait comparer à notre immunité. Un Wei Qi insuffisant nous prédispose à la rhinite allergique.

Les bactéries de notre tube digestif jouent un rôle très important dans le système immunitaire des muqueuses et aident à la production d’anticorps. La fonction énergétique «rate» affaiblie est toujours considérée comme le point de départ pour un déséquilibre du Wei Qi. La fonction majeure de la fonction énergétique de la rate dans la médecine chinoise se rapporte au processus de digestion.

L’acupuncture dans la prévention des allergies

Le but des traitements d’acupuncture pour la rhinite allergique est de rétablir une fonction immunitaire normale en diminuant la réactivité du corps aux allergènes, renversant ainsi le processus inflammatoire. (Shutterstock)

Regardons ce que font de nombreuses personnes à la fin de l’été et au début de l’automne. Il s’agit d’une période assez importante dans le développement de la rhinite allergique, car beaucoup de gens affaiblissent par inadvertance la fonction rate en mangeant des aliments «froids». Les aliments froids abaissent la température optimale requise pour la digestion dans l’estomac et notre corps dépense un peu plus d’énergie pour digérer, ce qui grève l’énergie de la rate rendant la digestion beaucoup plus difficile. Les produits laitiers et les aliments gras favorisent la production de mucus, il est conseillé d’éviter ces types d’aliments en particulier dans les mois qui précèdent la saison régulière d’allergie.

Le but des traitements d’acupuncture pour la rhinite allergique est de rétablir une fonction immunitaire normale en diminuant la réactivité du corps aux allergènes, renversant ainsi le processus inflammatoire. Lors du changement de saisons quand les symptômes d’allergie peuvent être graves, un acupuncteur se concentrera d’abord sur ceux-ci. Une fois qu’il y a diminution de ces conditions, il se concentrera sur le renforcement et la régulation de la fonction immunitaire de l’organisme.

Selon les connaissances scientifiques modernes, l’acupuncture traite les allergies saisonnières par le biais de la stimulation du système nerveux, ce qui favorise la sécrétion de neurotransmetteurs qui aident à réguler la circulation sanguine. L’acupuncture augmente également la production de l’ACTH qui module le cortisol stéroïde anti-inflammatoire.

L’acupuncture et la médecine chinoise brillent vraiment dans le domaine de la médecine préventive car elles considèrent que le patient et la pathologie sont interdépendants et savent que pour être efficace à long terme il faut faire beaucoup de recherche sur les multiples facettes de l’anamnèse du patient.

L’acupuncture prend en charge le processus de guérison en utilisant l’énergie innée de l’organisme pour rétablir la santé naturelle. Il est souvent combiné à des remèdes phytothérapiques chinois, la cuisine thérapeutique et des recommandations sur l’hygiène de vie, ce qui assure des résultats durables.

En mesure préventive, il est conseillé de commencer les traitements contre les allergies saisonnières plusieurs mois avant le début de la saison régulières des allergies.

Miguel Maya est acupuncteur et praticien de la médecine traditionnelle chinoise. Il exerce à Union Square à Manhattan. Il est également le PDG et fondateur de Plenty of Pros.com, un réseau social pour les professionnels. Les informations de contact ainsi que des articles complémentaires sur l’acupuncture se trouvent sur son site Internet www.yinyangusa.com

 
VOIR AUSSI