Un laser dans les temps anciens ?

Considéré comme l’un des pétroglyphes les plus impressionnants du monde, le mégalithe Al-Naslaa a une caractéristique qui le rend unique: il est divisé en deux avec la précision d’un laser. Cela a suscité l’intérêt des chercheurs et des curieux en règle générale.

Cette pierre préhistorique gigantesque située près de l’oasis Teima dans le désert de l’Arabie saoudite est l’un des plus grands mystères trouvés par l’homme. Depuis sa découverte, cette coupe dans la pierre a suscité l’intérêt des chercheurs, mais a aussi créé des disputes entre eux selon qu’il a été créé artificiellement ou naturellement.

Selon la version officielle, cette fente parfaite dans la roche serait d’origine naturelle. Il paraît en effet probable que le sol, se déplaçant légèrement sous l’un des deux piliers, ait réussi à diviser la roche, il y a des milliers d’années.

Toutefois, cette explication ne répond pas à plusieurs questions : comment cette séparation a pu se faire si parfaitement des deux côtés, avec une coupe parfaitement verticale et comment les deux roches peuvent être séparées d’exactement la même distance quel que soit l’endroit de la fente ?

Tout porte à croire que, à un moment donné, la roche a été usinée avec des outils extrêmement précis. Certaines personnes osent même dire que des outils comme le laser ont été utilisés. Mais un laser a-t-il pu exister dans la préhistoire ?

La technologie laser est encore nouvelle pour nous à l’échelle des siècles ou des millénaires (il a été inventé en 1953). Comment est-il possible de diviser un mégalithe d’une façon aussi précise, sans l’utilisation de la technologie ? Beaucoup ont spéculé sur ce sujet, mais aucun n’a découvert la véritable origine du phénomène. Les découvertes archéologiques ont démontré que la région où se situe la pierre était habitée dans l’Antiquité. Une autre énigme de ce rocher est qu’il comporte des pétroglyphes d’origine inconnue.

Pétroglyphes sur le mégalithe Al-Naslaa. (DiscloseTV).

Des documents historiques (et pré-historiques) de la région

Le mégalithe a été découvert par Charles Huver en 1883. En 2010, la SCTH (Commission saoudienne pour le tourisme et du patrimoine national) a annoncé la découverte d’un autre rocher près de Teima avec une inscription hiéroglyphique du Pharaon Ramsès III.

Sur la base de cette découverte, les chercheurs ont émis l’hypothèse que Teima faisait partie d’une voie terrestre importante entre la côte de la mer Rouge de la péninsule arabique et de la vallée du Nil.

À l’endroit où la roche se trouve, il y a aussi eu de nombreuses découvertes archéologiques qui soulèvent également des questions.

Selon DiscloseTV, les découvertes archéologiques récentes montrent que Teima a été habitée depuis l’âge du bronze. Selon les chercheurs, la première mention de la ville oasis est répertoriée sous le nom de « Tiamat » dans les inscriptions assyriennes datant du VIIIe siècle avant J.-C.

Les outils du passé

La coupe extrêmement précise, qui sépare les deux pierres a soulevé plus de questions que de réponses. De nombreux scientifiques intrépides émettent encore l’idée que cette séparation sur le mégalithe Al-Naslaa a été causée par une technologie inconnue.

Cependant, beaucoup d’autres scientifiques tentent d’expliquer ce phénomène comme naturel, bien que plusieurs découvertes à travers le monde indiquent que d’autres civilisations préhistoriques ont possédé des connaissances technologiques de pointe, perdues au fil du temps et redécouvertes dans les temps modernes.

Glossaire

Mégalithe : Monument préhistorique gigantesque fait avec un ou plusieurs blocs de pierre.

Pétroglyphe : Conception symbolique gravée sur la couche superficielle des rochers. Beaucoup ont été faites par les hommes à l’époque préhistorique. Leur utilisation permettait de communiquer des données 10 000 ans avant J.-C.

Civilisations préhistoriques : Des découvertes archéologiques incroyables indiquent qu’il y a des milliers, voire des millions d’années, existaient  sur notre planète des civilisations plus avancées que la nôtre et qui ont disparu à la suite d’une catastrophe universelle. Par exemple, les plaques continentales ont changé de nombreuses fois, ce qui a causé l’émergence et la disparation sous les eaux de plusieurs continents.

Version originale : ¿Un láser en la antigüedad? La roca partida al medio con increíble precisión

 
VOIR AUSSI