Maman loutre garde bébé, sec et chaud, sur son ventre douillet

Tout le monde sait quelle est la puissance de l’instinct maternel, les mères des animaux ne font pas exception ! Jetez un coup d’œil à cette maman loutre si dévouée. Elle prend grand soin de son adorable nouveau-né.

Lorsque la photographe de la nature Suzi Eszterhas était à Monterey Bay en Californie, elle a filmé un jour cette mère loutre aimante en train de protéger son nouveau-né. Pour garder le bébé au chaud et au sec, la loutre de mer a soulevé son bébé hors de l’eau et l’a posé sur son ventre, avec la plus grande délicatesse.

Avec un téléobjectif, elle a capturé ce beau moment.

L’amour démontré par cette maman loutre est tellement réconfortant !

Le bébé loutre de mer repose paisiblement sur le ventre de sa maman. La mère dévouée souffle de l’air dans la fourrure du bébé pour le garder sèche et propre. Habituellement, une loutre de mer passe plusieurs heures par jour à faire le toilettage de son petit.

Ready for some good news? In a major victory for sea otters in California, a federal court has just approved the U.S. Fish and Wildlife Service’s termination of the « No-Otter Zone » in Southern California. The zone was terminated in 2013, but since then, commercial fishing organizations have challenged the original ruling. Yesterday’s ruling to uphold the termination is critical in the recovery of the Southern sea otter. What’s this « No-Otter Zone » about? Here’s the background story: Sea otters in California were decimated by the fur trade in the 1800’s and are an endangered species. Beginning in 1987, the FWS moved 140 southern sea otters to San Nicolas Island, the most remote of California’s Channel Islands, in an attempt to establish a reserve population and protect the small and struggling mainland population from a catastrophic event, such as an oil spill. Shellfish fishermen, the offshore oil industry, and the Navy objected to the plan and as a result the “no-otter zone” (officially called the ‘management zone’) was established. Unfortunately, the relocation plan failed immediately when all but about 11 of the 140 otters swam away from San Nicolas Island and back to their home waters or perished. In spite of the failure, the “no-otter zone” stayed in place and wandering otters were trapped and deported for many years. The failure of the FWS to protect the otters in this area led to the lawsuit filed by The Otter Project and EDC. This lawsuit lead to the termination of the zone in 2013. #seaotter #otterlove #otter #endangered #saveanimals #animals #wildlife

Une publication partagée par Suzi Eszterhas (@suzieszterhas) le

En arrivant près de la photographe, la mère a laissé flotter son bébé tout seul, alors qu’elle partait à la chasse pour la nourriture. À sa naissance, le bébé loutre a une couche de fourrure qui lui permet de flotter sur l’eau.

« Parfois, elle nage jusqu’au quai et laisse son petit flottant à la surface de l’eau, juste en face de moi, alors qu’elle part chercher de la nourriture », dit sur son site la photographe californienne.

« Elle l’a fait tant de fois, je me suis sentie comme une baby-sitter. C’était adorable, cela m’a également montré combien les animaux sauvages peuvent être vulnérables et confiants. »

Les loutres de mer se tiennent souvent par la main, tout en flottant sur la surface de l’eau sur le dos, quand elles mangent, dorment ou se reposent. Un tel comportement les empêche de dériver les unes par rapport aux autres.

Aux États-Unis, une enquête sur les loutres a révélé qu’il y avait environ 3272 loutres de mer vivant le long de la côte de la Californie en 2016, soit une augmentation de 11 % depuis 2013.

Regardez la loutre de mer et son bébé allongé confortablement sur elle

Version anglaise : Mother otter keeps baby dry and warm on its belly—sweet ‘otterly’ love!

 
VOIR AUSSI