Mort de Johnny : d’Emmanuel Macron à Céline Dion, les émouvants hommages du web au chanteur

Johnny Hallyday s’est éteint durant la nuit de mardi à mercredi. Icône de la génération rock, sa disparition attriste aujourd’hui de nombreuses personnes. Les témoignages de tristesse se sont multipliés sur la Toile pour rendre un dernier hommage au grand artiste.

Johnny Hallyday, de son nom civil Jean-philippe Smet, est mort des suites d’un cancer du poumon à l’âge de 74 ans ce mercredi 6 décembre. Rockstar au grand coeur, il rassemblait derrière lui des millions de Français qui l’ont accompagné et l’ont vu évoluer sur scène depuis les années 60.

À 14 ans, il découvrait Amour frénétique, un film américain avec Elvis Presley, qui lui inspira tout de suite sa vocation. Il serait, comme le nomme aujourd’hui le NY Times, le « Elvis français ». À l’annonce de sa mort, les réactions ont été très vives.

« Aujourd’hui nous avons perdu notre père. Notre douleur est immense », déclarent les deux premiers enfants de Johnny Hallyday, Laura Smet et David Hallyday, dans un communiqué commun transmis à l’AFP. « Merci du soutien que vous nous apportez et de vos messages, qui nous touchent et qui comptent énormément pour nous », ajoutent-ils, signant« David et Laura, Laura et David ».

« Comme toute la France, mon cœur est brisé », a déclaré à l’AFP la chanteuse Sylvie Vartan, qui fut la première épouse de Johnny Hallyday, et mère de leur fils David, né en 1966. « J’ai perdu l’amour de ma jeunesse et rien ne pourra jamais le remplacer », a continué la chanteuse. De nombreuses réactions ont été publiées sur la dernière photo publiée par le chanteur sur son compte Instagram, où on le voit en compagnie de Cheyenne, son chien.

Cheyenne the cow dog of my life 😄

Une publication partagée par Johnny Hallyday (@jhallyday) le

La chanteuse québécoise Céline Dion a été mercredi une des premières artistes au monde à réagir sur les réseaux sociaux pour saluer la mémoire du chanteur. « Je suis très triste d’apprendre le décès de Johnny Hallyday. Il était un géant du show-business… une véritable légende! », a écrit sur Twitter la chanteuse aux 250 millions d’albums vendus à travers le monde. « J’ai une pensée pour sa famille, ses proches et ses millions de fans qui l’adorent. Il nous manquera beaucoup, mais ne (sera) jamais oublié », conclut la star canadienne, avant de signer son tweet d’un simple « Céline xx ».

Emmanuel Macron a également twitté sur la mort de Johnny, avant de poster sur son compte une vidéo du chanteur.

Le rockeur Lenny Kravitz a également fait part de sa tristesse sur le réseau social. « Adieu, mon cher. Ton amitié, ta tendresse et ton support sont gravés dans mon coeur. Ce fut un honneur de te connaîtreet de partager du temps avec toi et ta famille. Ton âme est celle du pur Rock and Roll. Repose en paix », écrit-il.

« J’ai perdu plus qu’un ami, j’ai perdu mon frère », a déclaré le chanteur Eddy Mitchell. Amis depuis leur adolescence, lui et Johnny ont commencé leur carrière ensemble au début des années 1960, pour conquérir le public français et le convertir à l’hymne du Rock and roll.

La chanteuse Sheila, pour sa part, ne « voulait pas imaginer l’impensable ». Elle a écrit sur Twitter:

Line Renaud, « marraine » du chanteur à ses débuts, a déclaré sur RTL :  » « Il était beau comme un Dieu, il avait un charisme fou, avant de dire quoique ce soit, juste le fait qu’il entre dans ce studio, avec sa guitare à la main, ses cheveux blonds tous frisés, ses yeux bleus, son sourire, un tel charisme avant de dire un seul mot. Et puis après il s’est mis à chanter, il est venu avec cette mode, le Rock’n Roll ». « Ca ne s’éteindra jamais Johnny. Il n’y aura plus jamais un Johnny Hallyday ».

Michel Polnareff a exprimé son « immense tristesse » et salué le « héros » Johnny Hallyday. « Je ressens une immense tristesse, mais en même temps je me sens à la fois triste et libéré car il souffrait énormément. Et on n’aime pas voir souffrir ceux qu’on aime ».

Claude Lelouch, a déclaré sur RTL : « J’ai filmé son dernier concert en solo à Vienne pour le film (Chacun sa vie en 2017). Et puis j’ai filmé sa dernière séquence avec Jean Dujardin et Antoine Duléry. Et j’ai filmé son premier scopitone, sa première chanson. J’étais là au début et à la fin. Je pense à sa famille, à Laeticia, qui l’a accompagné, à ses enfants. Pour nous les autres, il faut qu’on optimise tout ça, il faut qu’on transforme tout ça en une grande fête, parce que Johnny était un enfant toute sa vie, il a fait la fête toute sa vie, il a vécu 1000 vies, il a eu la chance de goûter à tous les parfums ».

Patrick Bruel, pour sa part, a tout résumé en deux mots sur Twitter. Une réponse courte mais qui en dit long : « Tellement triste… ».

Au tableau, un seul dérapage, celui d’Alexis Corbière. Faisant part de sa « nostalgie » dans un premier tweet, le porte-parole de la France insoumise poursuit dans un second tweet « La triste mort de #John­nyHal­li­day ne doit pas nous faire oublier le nouveau mauvais coup qu’ils nous préparent (prochaine cible : le SMIC) ». 

Lire aussi :

 

 
VOIR AUSSI