Plusieurs milliers de motards et d’automobilistes en colère en France contre les 80 km/h

Plusieurs milliers de motards et d’automobilistes en colère ont manifesté samedi dans plusieurs villes de France pour dénoncer la future limitation à 80 km/h de la vitesse sur les routes secondaires.

À Lyon, 600 personnes se sont rassemblés en début d’après-midi, réunissant quelque 510 véhicules,  selon la préfecture du Rhône.

« Limiter la vitesse à 80, c’est une grosse c… », a estimé Franck Bonnet, 52 ans, interrogé par l’AFP dans le cortège lyonnais.

« Si on roule à 80, et qu’un camion vous suit à 80 et que vous devez mettre un coup de frein, il va vous passer dessus. Il y a sûrement d’autres choses à verbaliser, comme l’alcool. Quand vous conduisez vite, vous mettez moins de temps et vous polluez moins », a souligné ce manifestant.

« Le président (Macron) ne veut pas reculer. Nous non plus. Il est temps qu’il le comprenne. Il dit que cette mesure doit être expérimentée pendant deux ans. Ça a déjà été fait et ça n’a rien donné. Pourquoi engager une expérimentation alors que les faits montrent que cela n’a pas marché ? », s’est interrogé Julien, coordinateur adjoint de la Fédération du Rhône – organisatrice de la manifestation – et qui souhaite rester anonyme.

Des rassemblements se sont également tenus dans d’autres villes.

À Grenoble, il étaient 450 motards, selon le compte Twitter de la police.

À Dijon, plus de 500 motos et 100 voitures étaient également attendues pour défiler cet après-midi, selon le quotidien régional Le Bien Public.

À Strasbourg, 2 000 motards selon la police, 2 800 selon les organisateurs, ont ainsi investi la place de la République, où planait une forte odeur de pneu brûlé, a constaté un journaliste de l’AFP.

« Le soutien s’amplifie. Quand Édouard Philippe dit qu’il restera droit dans les bottes, on veut lui dire que nous les bottes on connaît, et on le restera aussi », a assuré François Dillenseger, responsable  de la coordination pour le Bas-Rhin.

« Les 80, C’est un écran de fumée. Ca ne sauvera pas de vies. Déjà, cela va coûter beaucoup d’argent, des panneaux, des routes à aménager. Les mesures contre les téléphones portables, c’est justifié, je suis pour. Mais les 80… Même au Danemark, ils sont passés de 80 à 90 sur deux ans », a-t-il ajouté.

À Clermont-Ferrand, plus de 1 400 personnes se sont également rassemblées dans l’après-midi, appuyées de 1 200 motos. Un piéton voulant traverser le convoi a été légèrement blessé, selon la police.

Dans le centre-ville et sur le périphérique de Toulouse, une opération-escargot a réuni plus d’un millier de motards, a constaté un autre journaliste de l’AFP.

« Désormais je roule à 4 vins », avait notamment dessiné sur une pancarte un motard jouant sur les mots, précisant sur celle-ci que c’est « mieux que sans vin ».

En Bretagne, une autre opération-escargot a occasionné un bouchon de 8 km vers 16H00 dans le sens St Brieuc-Rennes.

Quelque 2 500 à 3 000 motards ont aussi défilé dans le département de l’Orne, selon la police.

D.V. avec AFP

 
VOIR AUSSI