Le policier qui a sauvé la vie d’un bébé en train de s’étouffer ne savait pas que cela changerait la sienne

À Greenville, le lieutenant Kenneth Knox, un agent de patrouille de Géorgie a répondu à un appel de détresse dans le comté de Douglas en septembre dernier, il ne savait pas encore que son acte bouleverserait le cours de sa vie ainsi que celui d’une petite fille de deux mois.

 Tout du moins, il ne pensait pas se retrouver avec un enfant dans sa vie une semaine plus tard.

Le lieutenant Knox a été appelé pour intervenir dans un cas d’étouffement d’un bébé de deux mois. Il s’est immédiatement mis en route.

(Fox 9 News / Capture d’écran)

À son arrivée, il a trouvé un bébé de 2 mois qui s’étouffait avec ses aliments pour bébé. La petite était au bord de la mort; elle avait déjà commencé à devenir bleue et s’évanouissait rapidement. L’un des pires cauchemars d’un parent est de regarder son enfant disparaître sans pouvoir rien faire pour le sauver. Les parents avaient tenté d’effectuer une « réanimation cardio-pulmonaire » sur l’enfant, mais elle ne recevait toujours pas d’air.

Avec seulement quelques secondes devant lui, Knox devait réfléchir et agir rapidement. En suivant le processus normal de sa formation, dans de telles circonstances, il aurait dû effectuer une réanimation cardio-pulmonaire. Cependant, parce qu’il avait remarqué que la nourriture était profondément logée dans sa gorge, cela présentait trop de risque. En d’autres termes, il a estimé qu’une réanimation cardio-pulmonaire pousserait les aliments plus loin dans la gorge.

Alors il a fait quelque chose d’inattendu: il a décidé d’aspirer les aliments et, de manière surprenante, cela a fonctionné.

(Fox 9 News/Screenshot)

Pour le plus grand bonheur de tous, l’enfant respira de nouveau.

Dans une interview avec les nouvelles de FOX 5, la mère, Kristen Parham, a mentionné qu’elle avait nourri le bébé une heure avant son étouffement. Alors qu’ils étaient assis dans la voiture juste devant leur maison, le bébé a soudainement commencé à respirer difficilement, un mélange d’air et de mousse blanche sortait de sa bouche. Elle a paniqué et a appelé son mari à l’aide, qui a répondu rapidement.

Quand Knox est arrivé, il a trouvé le père en état de panique totale. Le père l’a supplié de sauver le bébé. Il criait hystériquement: «Mon bébé!» Knox raconta à CNN la scène déchirante de ce père en détresse qui l’avait profondément touché.

« Le Seigneur Tout-Puissant m’a touché et j’ai immédiatement su quoi faire », a déclaré Knox. Il ne savait pas encore que son action héroïque mettrait sa vie sur un nouveau chemin une semaine plus tard.

On lui a demandé d’être le parrain du bébé.

( Facebook / Kenneth Knox )

Généralement, les parrains sont des proches comme les oncles, les grands-pères, les cousins ​​âgés ou les amis proches des parents. Toutefois, les circonstances uniques concernant cette affaire expliquent les événements qui se sont déroulés après.

Donc, une semaine après la rencontre, les parents de Ma’Yavi ont demandé à Knox d’être son parrain; cela l’obligeait volontiers.

Donc, lorsque Ma’Yavi Parham aura grandi, l’histoire de la rencontre avec son parrain sera un peu spéciale. C’est le gars qui a sauvé sa vie.

En parlant à CNN, la mère de Ma’Yavi a déclaré: « L’officier a littéralement sauvé sa vie; rien ne peut être comparé à ce qu’il a fait pour elle. Je suis donc certaine qu’il est la meilleure personne pour être son parrain. »

Il a posté une photo de lui-même avec Ma’Yavi sur Facebook, qui est rapidement devenue virale.

Après ce jour fatidique, l’officier Knox est allé sur Facebook, publiant plusieurs photos du bébé, il l’appelle princesse Ma’Yavi ou son «ange». Dans un article sur Facebook qui a été partagé plus de 60 000 fois, il raconte ce moment difficile qui s’est finalement révélé bien meilleur que ce qu’il avait imaginé.

« J’ai fait une réanimation cardio-pulmonaire inversée sur l’enfant en aspirant les aliments qui bloquaient sa gorge. Quelques instants plus tard, elle a recommencé à respirer. Elle a ouvert les yeux, m’a souri et a commencé à pleurer. Ses cris étaient comme de la musique à mes oreilles. « 

( Facebook / Kenneth Knox )

Dans un autre post, il a écrit: «C’est un privilège, un honneur et un plaisir d’accepter le nouveau rôle qui m’a été donné en tant que parrain. » Il a ajouté qu’il était touché par le geste des parents et il était heureux d’avoir dans sa vie un enfant charmant qui l’accompagnera pour toujours.

Il a également déclaré que sauver cette petite fille était son plus grand accomplissement dans ses 25 années de carrière à faire appliquer la Loi ; il a fait en sorte que chaque instant soit unique et vaille la peine d’être vécu.

Enfin, Knox a promis de jouer efficacement son rôle de parrain. Il a promis d’être là à chaque étape de sa vie: son premier jour d’école, quand elle sera diplômée, son arrivée au collège et plus encore.

Regardez l’histoire touchante ci-dessous:

Version originale

 
VOIR AUSSI