Les rénovateurs du musée de NJ découvrent une pièce cachée derrière un faux mur – ce qu’il y a à l’intérieur est « incroyable »

Une rénovation de six mois pour le Liberty Hall Museum du New Jersey était en cours lorsque les ouvriers de la cave ont fait une découverte inhabituelle. Derrière un mur de contreplaqué et de plâtre, il y avait une pièce cachée dont les employés du musée ignoraient l’existence.

Liberty Hall était autrefois la maison de William Livingston, le premier gouverneur élu du New Jersey, de 1776-1790. La propriété fut achetée plus tard en 1811 par Peter Kean et est restée depuis lors, en possession de la famille Kean.

©Wikimedia | Dmadeo

Le musée avait des projets de rénovation, y compris la cave à vins qui n’avait pas été visitée depuis 1949. Pendant les travaux de préparation, le personnel s’est rendu compte qu’il y avait une autre pièce derrière un mur, le contenu de cette pièce a pris tout le monde par surprise.

« Nous devions d’abord abattre le mur. Nous avons démonté la pièce et effectué une analyse complète de la peinture, du mortier et de la brique pour voir ce qu’il fallait réparer et faire dans la pièce, a déclaré Bill Schroh, directeur du musée, à CNN, nous avons trouvé cette incroyable collection de Madère. »

Capture d’écran vidéo | CNN

Un stock d’alcool a été trouvé, dont trois caisses de bois non ouvertes. À l’intérieur des caisses se trouvait du vin de Madère datant de 1796. Les sceaux de cire sur les bouteilles étaient encore intacts.

« Nous ne savions pas que les vieilles bouteilles étaient là, a déclaré John Kean, président du musée, nous savions qu’il y aurait du vin, mais nous n’avions aucune idée de la date. C’était une surprise majeure. »

Capture d’écran vidéo | Fox News

Les étiquettes étaient encore lisibles, permettant aux chercheurs de retracer le vin de Madère depuis le Portugal jusqu’à Philadelphie, où il a été rebouteillé par Robert Lenox, un riche négociant marchand.

« C’était la boisson des messieurs, donc c’était le vin qu’ils servaient à table pour le repas », dit Schroh à CBS New York.

YouTube Capture d’écran | Fox News

« Le vin a été envoyé à la Rare Wine Co. pour être testé et l’authenticité a été confirmée. Rien de tel n’existe », a déclaré Mannie Berk, fondatrice de Rare Wine Co.

L’entreprise a déclaré que chaque bouteille de vin estampillée et scellée valait entre 10 000 $ et 25 000 $, selon CBS New York. (8 400 € et 21 000 €).

Mais ce n’est pas tout ce que le personnel du musée a trouvé pendant les rénovations. Lorsque les ouvriers sont allés au grenier, 42 bonbonnes de vin ont été découvertes sous des tas de paille.

YouTube Capture d’écran Fox News

Une fois les travaux de restauration terminés, le musée a décidé d’exposer le vin et les caisses en bois originales.

« Nous en avons rangé une partie dans les anciennes cages à vin, mais également sur des vitrines avec des étagères et d’autres vitrines à l’intérieur de la cave. Les gens peuvent venir, les voir et en apprendre davantage sur l’histoire de l’époque coloniale », a déclaré M. Schroh.

YouTube Capture d’écran Fox News

Quelqu’un a déjà goûté le vin de Madère ? La réponse devrait être oui.

Le musée a organisé des dégustations pour les visiteurs et une fête de l’indépendance avec le Consulat général du Portugal le 23 juin.

« C’est l’un des vins les plus anciens au monde, a déclaré Kara Joseph, sommelier certifié de New York Vintners, c’est presque indestructible en raison de la façon dont ils le font. »

Pas étonnant que le vin ait pu se conserver pendant plus de 200 ans.

Regardez la vidéo ici :

Si cet article vous inspire, partagez-le.

Vidéo recommandée :
Le chien déballe les cadeaux de Noël

Si cet article vous inspire, partagez-le.

Version originale

 
VOIR AUSSI