En quelle saison êtes-vous né ? Les chercheurs révèlent comment cela peut affecter votre personnalité

Il semble que les horoscopes auraient quelques vérités à nous apprendre. En effet, la recherche scientifique laisse supposer que la saison durant laquelle nous sommes nés pourrait avoir certains effets sur notre personnalité.

Les prédictions populaires en occident prennent en compte le mois de votre naissance pour déterminer vaguement votre destin. C’est davantage le cas encore pour le zodiaque chinois, qui va plus loin dans le processus de divination en se basant à la fois sur l’heure, le jour, le mois et l’année de votre naissance.

Alors que ces thèmes ancestraux ont été balayés par les sceptiques, il semble que les scientifiques commencent à voir plus clair sur ce sujet.

© Getty Images | Henglein et Steets

La recherche publiée sur le Centre national d’information sur la biotechnologie (NCBI) indique que la saison dans laquelle vous êtes né pourrait déterminer certains traits de votre personnalité.

« La saisonnalité des naissances dans la schizophrénie et d’autres troubles mentaux a constamment été observée« , indique la recherche publiée sur le site Web du NCBI . « Cela peut être dû aux effets de facteurs environnementaux inconnus qui fluctuent de façon saisonnière sur le développement du cerveau.« 

Par exemple, les bébés nés au printemps tendent à être plus optimistes, tandis que ceux nés en hiver peuvent être plus enclins à développer une dépression.

« D’autres facteurs importants du NEO PI-R, y compris le neuroticisme, l’extraversion, l’ouverture d’esprit et la rigueur, ne seraient pas liés à la saison de naissance d’un individu.« 

Alors même si la recherche sur ce sujet est encore limitée, c’est quand même intrigant. Faites défiler la page vers le bas pour une brève description de votre saison de naissance, et voyez si cela s’accorde avec vous.

1. Printemps

© Getty Images | Justin Pumfrey

Tout comme le printemps lui-même, vous êtes une personne optimiste. C’est parce que les personnes nées en mars, avril ou mai ont un score élevé sur l’échelle hyperthymique, ce qui indique un haut niveau d’optimisme. Mais en même temps, et paradoxalement, les bébés nés au printemps sont également plus sensibles à la dépression clinique, ceux nés en mai étant les plus sensibles.

2. Été

© Getty Images | Tim Robberts

Si vous êtes né en été, c’est-à-dire en juin, juillet ou en août dans l’hémisphère nord, alors la dépression saisonnière n’est pas votre problème. Vous obtenez des scores aussi élevés sur l’échelle hyperthymique que les bébés du printemps. Cependant, cela pourrait être un signe de cyclothymie, ce qui signifie une alternance rapide entre une bonne et une mauvaise humeur. Cependant, vous ne souffrez probablement pas de trouble bipolaire, car ce type de diagnostic est le plus faible chez les bébés nés en août.

3. Automne

© Getty Images | Vilde Indrehus

Les personnes nées en automne sont peut-être moins sujettes à la dépression et sont également moins susceptibles de développer un trouble bipolaire. Il y a un inconvénient à être né en automne, car ces personnes ont tendance à être irritables.

4. Hiver

Apparemment, être un bébé né en hiver n’est pas facile. Les bébés d’hiver sont plus enclins à de hauts degrés de schizophrénie, de trouble bipolaire et de dépression. Mais la bonne nouvelle, c’est que les bébés d’hiver deviennent des personnes moins irritables que ceux nés à l’automne. Et en prime, selon une étude incluant 300 célébrités, les personnes nées en janvier et février ont plus de succès. Encore une fois, c’est en termes d’hiver dans l’hémisphère nord, ce qui fonctionne probablement aussi dans l’hémisphère sud.

Alors ? Est-ce que pour vous l’une de ces descriptions sonne juste ? Ou sont-ils complètement passés à côté ? Ce ne sont que des études statistiques, elles ne peuvent donc pas être considérées comme très précises et ne sont pas complètes. Mais si, pour vous, l’une des descriptions ci-dessus est exacte, alors laissez un commentaire.

Version originale

 
VOIR AUSSI