Syndrome de stress post-traumatique : symptômes et traitements

Le syndrome de stress post-traumatique (SSPT) est un type de trouble anxieux sévère qui se manifeste chez certaines personnes à la suite d’une expérience traumatisante. Cette peur peut provoquer chez l’individu une forte réaction de lutte ou d’abandon lorsqu’il fait face à des situations de danger ou essaie de les éviter. Le syndrome de stress post-traumatique provoque en général une réaction généralisée et soutenue. En conséquence, les personnes qui souffrent du SSPT peuvent être stressées ou avoir peur même quand elles ne sont pas face à un danger.

Les symptômes du SSPT

Les personnes atteintes de syndrome de stress post-traumatique peuvent présenter les symptômes suivants:

Flashbacks: la personne revit le traumatisme sans arrêt et souffre de symptômes physiques tels que des palpitations cardiaques, elle a des sueurs froides, fait des cauchemars ou a des pensées effrayantes. Tout ce qui rappelle l’événement à la personne – comme des pensées, des mots, des objets ou des situations semblables – peuvent déclencher ces flashbacks.

Évitement: la personne évite les endroits, les événements ou les objets qui sont en rapport avec l’expérience traumatisante. Cela peut la conduire à être insensible émotionnellement, à culpabiliser, à être déprimée, à s’inquiéter, à perdre l’intérêt pour des activités qui lui plaisaient auparavant, et à éprouver de la difficulté à se souvenir des événements dangereux ou traumatisants vécus précédemment.

Hyperstimulation: la personne a tendance à être facilement effrayée, à se sentir tendue ou anxieuse, à avoir de la difficulté à dormir, ou à avoir des crises de colère.

Les enfants dont les parents ou membres de famille se comportent de manière abusive, les adultes vivant avec un conjoint ou un partenaire violent, ou les personnes qui effectuent un travail dans un environnent malsain, peuvent également développer des symptômes de SSPT. Par rapport aux adultes, les enfants perçoivent le danger de manière différente. En raison de leur sensibilité, ils sont plus vulnérables à des expériences traumatisantes.

Les personnes atteintes du SSPT ont aussi des problèmes cardiovasculaires, gastro-intestinaux et des troubles musculo-squelettiques (TMS).

Traitement par la médecine chinoise

La médecine traditionnelle chinoise permet de visualiser le corps énergétique de l’être humain. Cette forme de médecine est basée sur un système de méridiens, aussi appelés Jing-Lo.

Il existe 14 méridiens réguliers et 8 méridiens extraordinaires qui assurent le bon fonctionnement mental et physique du corps humain. Chaque méridien est lié à un organe spécifique, a ses propres caractéristiques, et contrôle une fonction physique et mentale spécifique du corps humain. Tel un système d’énergie, les méridiens sont très sensibles à une détresse psychologique et donc chaque système de méridiens est particulièrement sensible à certaines émotions.

Par exemple, les méridiens des reins-vessie sont très sensibles au danger et génèrent la peur. Lorsqu’un danger apparaît, les fonctions physiques des méridiens des reins et de la vessie vont souffrir.

Le patient sentira de la douleur dans les grands os, par exemple en bas du dos, dans les hanches et les genoux et souffrira d’un dysfonctionnement du cerveau, d’une mauvaise production de sang, d’un dysfonctionnement sexuel et d’une fertilité incertaine. On peut aussi remarquer de la diarrhée en début de matinée et une perte occasionnelle de contrôle de la vessie.

Lorsque les personnes sont traumatisées de manière répétitive, la colère et la rancune s’accumulent. Ces émotions affectent principalement les méridiens du foie et de la vésicule biliaire. En conséquence, peuvent apparaître des symptômes tels que des douleurs thoraciques, des migraines, des troubles fonctionnels intestinaux, une fibromyalgie, des douleurs et spasmes au cou et aux épaules, un syndrome prémenstruel, un reflux gastro-œsophagien, des fibromes utérins et des tumeurs du sein.

Les patients peuvent également souffrir de violentes colères, de dépression ou de crises de panique, et ont souvent du mal à prendre des décisions.

Ces troubles affectent la personne non seulement au niveau physique mais aussi au niveau énergétique. Le niveau énergétique de la personne est le plus touché et cela entraîne des désordres à la fois physiques et mentaux. Par conséquent, des interventions ciblant la condition énergétique de la personne peuvent être nécessaires. En d’autres termes, la thérapie doit soigner non seulement l’état physique de la personne, mais aussi son esprit.

Les bienfaits d’une approche intégrative

Une approche intégrative peut être considérée pour mieux traiter les gens atteints du SSPT.

Premièrement, nous devons clairement diagnostiquer la condition pour en connaître les causes grâce à une évaluation approfondie.

Deuxièmement, une relation de confiance doit être établie entre le médecin et le patient.

Troisièmement, toutes distorsions cognitives et comportements inadaptés doivent être identifiés et corrigés en faisant appel à une méthode de psychothérapie connue sous le nom de cognitivo-comportementale.

Quatrièmement, les techniques corps-esprit telles que la technique neuro-émotionnelle et la technique de désensibilisation et retraitement par mouvement oculaire permettront d’identifier et de supprimer les symptômes du traumatisme au niveau énergétique et neurophysiologique.

Cinquièmement, les patients peuvent apprendre à réduire leur stress par la méditation et des exercices tels que le tai-chi, le qigong et le yoga.

L’acupuncture, un outil efficace

L’acupuncture est un outil efficace pour débloquer et rééquilibrer le dysfonctionnement énergétique des méridiens chez les patients atteints du SSPT.

Les patients doivent également suivre les bons conseils diététiques prescrits par leur docteur et apprendre à éliminer leurs addictions et autres comportements inadaptés.

Enfin, des systèmes de soutien, l’apprentissage de nouvelles méthodes d’adaptation et considérer la vie avec une perspective spirituelle peut aider les patients à maintenir leur bien-être physique et émotionnel, tout en leur permettant de devenir plus résistants aux futurs traumatismes.

Les médicaments ciblant les symptômes doivent être utilisés avec prudence et au cas par cas. Les suppléments nutritionnels peuvent aussi être utiles.

Le Dr Yang est un psychiatre qualifié. Il est issu d’une famille de médecins chinois de plus de quatre générations. Son site internet est TaoInstitute.com.

 
VOIR AUSSI