Le T-Rex le plus complet préservé sous la roche pendant 67 millions d’années, maintenant exposé à Chicago

La découverte de Sue, le spécimen le plus complet au monde de Tyrannosaurus Rex fossilisé, semblait être du hasard pur. S’il n’y avait pas eu un pneu crevé, le squelette du T-Rex Sue, mort il y a 67 millions d’années, pourrait encore être enterré dans une colline du Dakota du Sud, méconnu du reste du monde.

Durant l’été 1990, le paléontologue Peter Larson et son équipe de la Black Hills Institute sont arrivés à la réserve indienne de Cheyenne River à la recherche de fossiles.

Ils n’ont pas eu beaucoup de chance jusqu’au 12 août. À cette date fatidique, leur Chevrolet 1975 a eu un pneu crevé.

Tandis que le reste des membres de l’équipe attendait que le véhicule soit réparé, Sue Hendrickson, l’une des paléontologues de l’Institut, est partie dans une promenade solitaire dans les collines environnantes.

Le destin a alors voulu que cette promenade inattendue devienne une découverte de taille.

Lorsque Hendrickson était au pied d’une falaise près de Faith, Dakota du Sud, elle est tombée sur des fragments d’os brisés sur le sol. Elle les a examinés et a vu trois grands os sortir de la face rocheuse de la falaise. « C’est comme gagner à la loterie 50 millions de fois ! », rapporte Hendrickson à Scholastic.

« Il y avait beaucoup d’os brisés tombant vers le bas et à près de 2,5 m de hauteur sur le côté de la falaise. Il s’agissait de vertèbres articulées et d’une paire d’autres os pointant en dehors », selon CNN.

Hendrickson a immédiatement alerté l’équipe. Ils ont passé 17 jours à excaver les restes d’un Tyrannosaurus Rex. Il a été déterminé que ces restes, ayant été enterrés sous près de 9 mètres de roche, ont été préservés pendant quelque 67 millions d’années !

« … Il était complet en un endroit, alors nous n’avons pas eu à chercher les os », indique Hendrickson.

L’équipe a surnommé ce formidable tyrannosaure « Sue » d’après Hendrickson. Dans les découvertes précédentes de squelettes de T-Rex, il manquait généralement la moitié des os, mais « Sue » était presque au complet. Plus de 90 % du squelette de Sue a été mis au jour, en faisant le squelette de T-Rex le plus grand au monde, le plus complet et le mieux préservé jamais trouvé.

« Sur Sue, nous avions approximativement 300 os… Les derniers 20 centimètres de sa queue et une paire de vertèbres manquaient, et c’était tout », informe Hendrickson. « J’aime sa dentition. Il avait vraiment de grandes dents. »

Selon Larson, le tyrannosaure « Sue » pourrait être mort après avoir été attaqué par un autre t-rex, notant en raison de ses côtes cassées et d’un bras blessé. Il est présumé que Sue pourrait avoir eu 100 ans au moment de sa mort.

Selon History, les analyses des os de Sue ont déterminé que le tyrannosaure avait un os furcula ainsi que des bulbes olfactifs plus grands que le cerveau. Les bulbes olfactifs sont pour l’olfaction, ou l’odorat. Ces grands bulbes olfactifs prouvent que le dinosaure carnivore avait un odorat remarquable.

Les os mis au jour ont été protégés sous des bâches en plastique. Ils ont plus tard été transférés au laboratoire de la Black Hills Institute pour la préparation des os, qui a pris quatre ans à compléter. 

« Le nettoyage prend une équipe de plus de 12 personnes pendant quatre ans dans le laboratoire de préparation », explique Hendrickson.

La découverte a pourtant été suivie d’un long désaccord sur qui serait le propriétaire de droit du T-Rex. Le T-Rex a été découvert sur les terres des Sioux et selon Maurice Williams, aussi membre de la tribu Sioux, ils étaient les propriétaires du T-Rex. Cependant la région où le fossile a été découvert est tenue en fiducie par le gouvernement des États-Unis. Le FBI a fini par confisquer la découverte jusqu’à ce que le problème soit résolu.

Après une procédure longue de 3 ans, la cour a rendu son jugement en faveur de Williams. Mais Williams voulait juste le mettre aux enchères.

Le 4 octobre 1997, avec l’aide de plusieurs compagnies financièrement capables, le Field Museum a acheté le T-Rex pour 7,6 millions de dollars.

Aujourd’hui, le squelette de 15 m et de près de 900 kg et 58 dents peut être vu au Field Museum à Chicago.

Version anglaise

 
VOIR AUSSI