Les troupes chinoises s’apprêtent à se diriger vers la frontière nord-coréenne

Selon l’« Information Centre for Human Rights and Democracy » basé à Hong Kong, l’armée chinoise a été mise en état d’alerte. Le gouvernement central aurait averti les troupes d’être prêtes à se déplacer vers la frontière nord-coréenne.

Les troupes déployées dans la zone militaire du nord ainsi que dans quatre autres  zones militaires de la Chine, comptant au total jusqu’à 25 000 soldats, ont été mises au 4ème niveau d’état de combat. Il faut compter 4 à 12 jours pour que ces unités puissent arriver à la frontière nord-coréenne une fois reçu l’ordre de déplacement.

Auparavant, différents reportages avaient annoncé que le gouvernement chinois avait déployé 150 000 soldats à la frontière nord-coréenne au cours du week-end passé. Le ministère chinois des Affaires étrangères n’a pas confirmé ces reportages et est resté ambigu sur la question.

Les informations sur les déplacements des troupes chinoises arrivent au moment où la Corée du Nord pourrait utiliser le prétexte des célébrations du 105e anniversaire de la naissance du fondateur du régime, Kim Il-Sung, pour procéder le 15 avril à son sixième test nucléaire.

La semaine dernière, le commandement du Pacifique des États-Unis a envoyé vers la péninsule coréenne leur porte-avions Carl Vinson escorté par trois navires lance-missiles, suite aux récents essais balistiques effectués par la Corée du Nord sur des missiles de moyenne portée.

Pyongyang a promis de répondre à l’envoi « insensé » de ce groupe aéronaval en avertissant qu’il était prêt pour la « guerre ».

Version anglaise : Chinese troops gear up to head to North Korean border

 
VOIR AUSSI