Un homme revient à la vie après 18 heures d’arrêt cardiaque

Un homme est resté 18h heures en arrêt cardiaque. Un « miracle » dû au froid. En hypothermie, ses fonctions vitales ont été comme endormies.

Lundi 12 mars, il fait très froid à Béziers dans l’Hérault. Un homme de 53 ans est retrouvé inanimé au bord d’une rivière. Ce sont ses proches qui le découvrent après des heures de recherches. Il vient de passer une nuit et une bonne partie de la journée dehors, selon Ouest France.

Il est inconscient. Son cœur ne bat plus. Les secours sont aussitôt appelés en urgence. Une ambulance des pompiers et un véhicule du service mobile d’urgence et de réanimation (Smur) sont dépêchés sur place, mais la situation semble désespérée. Il est en forte hypothermie. Sa température corporelle est descendue à 22 degrés au lieu des 37 habituels.

Il sera finalement transféré au CHU de Montpellier par hélicoptère où il est placé sous assistance, via un système de circulation extracorporelle maintenant ses fonctions vitales en vie. Des tuyaux, placés à l’intérieur d’une veine et d’une artère, font office de cœur artificiel.

À cause du froid, le cœur s’est arrêté

Miraculeusement, après dix-huit heures d’inactivité totale, le cœur se remet soudain à fonctionner. Selon les médecins, c’est effectivement l’hypothermie qui a empêché le muscle de repartir, tout en protégeant le cerveau et les organes vitaux grâce au froid. Une fois le corps réchauffé, les battements ont repris.

Depuis l’accident, l’homme se remet de ses émotions. « Il est toujours en réanimation et en suppléance respiratoire. Mais il communique et devrait sortir d’ici deux semaines », explique le Pr Xavier Capdevila, chef du service de réanimation à Montpellier.

Surpris par une telle rémission, les praticiens envisagent de raconter cette renaissance dans une revue scientifique.

Le quinquagénaire ne souffrait d’aucun problème de santé.

 

 

 

 

 

 
VOIR AUSSI