Un papa extatique affiche une photo du nouveau-né et de sa femme en ligne – puis huit heures plus tard, la tragédie survient

Une femme qui a survécu à une opération de transplantation cardiaque a donné naissance à une petite fille, sept ans plus tard. Peu après la naissance de l’enfant, le père joyeux a posté sur Instagram une photo de sa femme tenant leur nouveau-né, il a partagé que le nouveau cœur de la mère fonctionnait toujours parfaitement. Seulement, il n’avait pas prévu l’ironie du sort huit heures plus tard.

 

À l’âge de 15 ans, Megan Moss Johnson, originaire du Missouri, a contracté un virus qui s’est développé en myocardite, une inflammation du muscle cardiaque.

En 2010, elle a retrouvé un nouveau souffle de vie après avoir reçu un nouveau cœur.

« Je suis extrêmement reconnaissante pour ce don », écrit Megan sur son blog.

Un an après la greffe, elle a épousé Nathan Johnson, artiste de musique chrétienne.

©GoFundMe| Josh Wilson

En 2016, elle est tombée enceinte et les médecins étaient convaincus qu’elle resterait en bonne santé, malgré les dangers liés à son nouveau cœur.

Et le 27 juin 2017, à 2 h 40 du matin, Megan, 31 ans, a donné naissance à une belle petite fille qu’ils ont nommée Eilee.

Nathan se rendit sur Instagram pour annoncer le joyeux événement. Il a écrit : « Joyeux anniversaire Eilee Kate Johnson. Megan était/est une professionnelle, elle se sent bien. Son cœur a fonctionné parfaitement tout le temps et Eilee s’est présentée rapidement et en douceur. Je suis un homme riche !! »

©Facebook | Megan Moss Johnson Celebration of Life

« Ils étaient tellement heureux. Eilee est si belle », a déclaré Josh Wilson, un membre du groupe de chanteurs chrétiens de Nathan, selon MailOnline.

Malheureusement, le bonheur de Nathan fut de courte durée. Dans une tournure tragique des événements, Megan a commencé à éprouver des complications vers 9 ou 10 heures le même jour, elle est décédée une heure plus tard, vers 11 heures, à peine huit heures après avoir accouché d’Eilee.

« Les médecins ne savent pas exactement ce qui a causé sa mort », comme Josh Wilson l’a dit au Tennessean. Cependant, comme l’indique le site Web de l’American Heart Association, « les femmes qui ont subi une transplantation peuvent avoir des complications pendant la grossesse. »

« Nathan fut anéanti, écrivait Josh Wilson sur la page GoFundMe qu’il avait créée pour la famille, il n’y a pas de mots pour ça, alors je n’en dirai pas plus. »

 

« Bien sûr, sa petite fille est un cadeau merveilleux, donc il y a beaucoup de joie, mais il y a également le plus grand chagrin à cause de Megan », a dit Josh Wilson, comme l’a rapporté PEOPLE.

Megan, une ardente militante du don d’organes, a dit une fois à la post-dépêche de St. Louis : « Je n’ai jamais pensé à donner un organe avant d’en avoir besoin. Il peut sauver des vies. Il a sauvé la mienne. C’est le don de la vie. »

« Ses organes [tissus ] vont bénéficier à plus de 50 personnes », a dit Wilson à CNN.

©Facebook | Megan Moss Johnson Celebration of Life

Reposez en paix, Megan. Votre mari, Nathan, votre fille Eilee, ainsi que les plus de 50 receveurs qui ont reçu vos ‘dons’ se souviendront toujours de vous.

Après le décès de Megan, amis et proches se sont ralliés derrière Nathan. Ils lui ont proposé de l’aider à faire des courses, à couper le gazon, à changer les couches du bébé et à faire à manger, rapporte CBN.

Pendant ce temps, les dons recueillis par l’entremise de la page GoFundMe ont atteint 330 168 $ − environ 277 000 € − en une seule journée. Au bout de cinq mois, 425 556 $ − environ 357 000 € − avaient été amassés, dépassant ainsi leur objectif de 400 000 $  −

environ 336 000 €.

Si cet article vous inspire, partagez-le

Version anglaise

 
VOIR AUSSI