Vous rappelez-vous d’Erin et Abby, jumelles jointes par la tête ? Regardez-les rentrer chez elles !

Les jumeaux identiques sont un phénomène rare dans la communauté médicale, et les jumeaux conjoints – des jumeaux identiques qui ne se séparent pas complètement lorsque leur zygote devient deux embryons – sont encore plus rares. Cependant, pour ces petites filles siamoises de Philadelphie, leur situation unique ne va pas limiter leur avenir.

Les bébé filles Erin et Abby Delaney sont nées en été 2016, conjointes dans une position difficile. Les deux bébés étaient jointes au niveau du sommet de leur tête, ce qui compliquait énormément la séparation.

Cependant, garder les petites filles jointes aurait été incroyablement difficile pour elles, tant sur le plan physique que sur le plan du développement.

L’Hôpital pour enfants de Philadelphie a donc effectué l’une des interventions les plus compliquées que l’hôpital n’avait jamais réalisées.

Il a fallu une équipe chirurgicale multispécialiste pour chaque fille et des heures calculées en fractions de seconde pour prévenir les saignements excessifs et les complications. Avec beaucoup d’amour, de soins et d’habileté, cependant, les deux filles ont été séparées avec succès et chacune pourra désormais avoir une vie indépendante.

« Ce sont des petites filles joyeuses et heureuses, étant donné ce qu’elles ont vécu », expliquait leur mère, alors qu’elles se préparaient à quitter l’hôpital et à rentrer chez elles, les deux corps étant séparés.

« Elles n’ont jamais vécu en dehors des murs de l’hôpital. »

Mais cela a changé maintenant. Cinq mois après avoir subi leur chirurgie, elles rentrent chez elles, où elles peuvent grandir et interagir avec leurs parents dans leurs propres chambres et lits d’enfant.

Selon la mère Heather Delaney, les deux filles se développent bien. « Elles n’ont pas peur des gens… c’est beau de voir à quel point elles ont été courageuses. »

Pendant des mois au début de leur vie, Erin et Abby n’ont pas pu être portées séparément ; elles ne pouvaient pas apprendre à se retourner ou à s’asseoir, et elles étaient également constamment surveillées pour leur propre sécurité.

Maintenant, Erin peut s’asseoir et Abby apprend à se retourner. C’était un long voyage pour en arriver là où elles en sont maintenant, mais c’est une toute nouvelle chance de vie qui a été donnée à ces fillettes.

Si vous avez aimé cette vidéo, partagez-la auprès de vos amis.

Version anglaise

 
VOIR AUSSI