Le Xinjiang est bloqué à la veille du 19e Congrès du PCC

La région autonome ouïghoure du Xinjiang est bloquée à la veille du 19e Congrès national du Parti communiste chinois (PCC), le plus important conclave du leadership du pays.

Cette région, située dans le nord-ouest de la Chine et composée principalement de minorités ethniques, a depuis longtemps fait l’objet d’une répression de la part des autorités chinoises. Ces dernières années, les violences ethniques entre les Ouïghours et les Chinois de l’ethnie Han ont été accompagnées des violences policières. À l’approche du conclave politique de Pékin qui doit nommer la nouvelle génération d’élites du Parti à la direction du pays, les autorités renforcent leur contrôle dans la région.

Les habitants du canton de Makit et des préfectures de Kashgar et d’Aksu ont récemment confié à Radio Free Asia (RFA) que les autorités policières locales exigent que les données personnelles des propriétaires soient imprimées par code QR sur tous les outils aigus et tranchants — des couteaux de cuisine, des haches, des canifs, des pelles, etc. Ceux qui ne se conforment pas à cet ordre verront leurs outils confisqués, a averti la police.

On demande également aux habitants du canton de Hotunsumul, préfecture autonome mongole de Bayin’gholin, d’enregistrer leur nom et le numéro de leur carte d’identité à chaque achat d’un couteau de cuisine.

Dans d’autres régions autonomes peuplées principalement de minorités ethniques, la vente de tous les couteaux a été interdite la semaine dernière dans tous les magasins.

Sur le site d’achat en ligne populaire Taobao, les achats de couteaux prévoyant l’expédition au Xinjiang, au Tibet et en Mongolie intérieure sont également refusés.

Les mesures restrictives vont bien au-delà de l’utilisation des outils ménagers.

La chaîne chinoise de RFA a rapporté le 10 octobre qu’un homme d’origine kazakhe avait été arrêté et condamné à un an de prison pour avoir acheté deux cartes téléphoniques avec la même carte d’identité. Au Xinjiang, chaque personne n’a le droit d’en acheter qu’une.

Selon les habitants du Xinjiang, cette direction d’une main de fer est la raison pour laquelle des protestations et des troubles continuent à éclater dans la région. Des centaines de personnes ont péri dans ces conflits.

Version anglaise : Xinjiang on Lockdown Ahead of China’s 19th National Congress

 
VOIR AUSSI