Faire le ménage est encore plus dangereux que de fumer d’après une étude

Mieux vaut se couvrir le visage ou faire le ménage en aérant les pièces. D’après une étude norvégienne publiée dans la revue American journal of respiratory and critical care medicine, l’utilisation de certains produits chimiques est encore plus nocive que le tabac.

D’après l’enquête, au fil des années, il se créé une diminution significative de la capacité respiratoire, particulièrement chez les femmes. Celle-ci est due à une irritation progressive des voies respiratoires. Les chercheurs ont observé une baisse de 3,6 millilitres par an pour les femmes qui pratiquent le ménage à domicile et de 3,9 millilitres par an pour celles qui travaillent comme femmes de ménage.

Suivant ces chiffres, une utilisation régulière de produits d’entretien équivaut à fumer 20 cigarettes par jour, soit un paquet, sur une période de 10 à 20 ans.

 
VOIR AUSSI