Achats de Noël : attention à l’arnaque à la carte bancaire en sortie de magasin

Par Léonard Plantain
24 novembre 2022 21:06 Mis à jour: 24 novembre 2022 21:06

Avec l’approche des fêtes de fin d’année, une nouvelle arnaque à la carte bancaire sévit à la sortie des magasins.

Par intermédiaire de sa page Twitter, samedi 19 novembre, la préfecture de Police de Paris a lancé un appel à la prudence concernant une arnaque qui se développe de plus en plus à la sortie des magasins.

Voici le scénario : un soi-disant employé du magasin ou de la boutique dans laquelle vous venez de faire vos courses vous interpelle en prétextant qu’une erreur de paiement a été commise lors de votre achat. Cet employé vous présente alors un terminal de paiement pour que vous y insérez votre carte. C’est là que l’arnaque opère, puisque la personne s’empare de votre carte avant de prendre la fuite à l’extérieur, a rapporté TF1 Info.

Interrogé sur cette pratique, le chef d’escadron Céline Thomas de la gendarmerie des Pyrénées-Orientales a évoqué un profil type similaire à la majorité des arnaques : « Ce sont souvent des femmes et elles ont les belles paroles, elles savent tourner les choses, elles sont très bienveillantes et elles réussissent à détourner l’attention de leur victime par des manœuvres verbales frauduleuses ».

Pour éviter de tomber dans le piège, si une personne vous rattrape après vos courses, ne lui donnez jamais votre carte bancaire et ne payez rien en dehors de l’espace de la boutique ou du magasin, retournez plutôt avec elle à l’intérieur et, en cas de doute, demandez à parler à un responsable, a rapporté 20 Minutes. Soyez vigilants.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.