Après 3 mois de silence, les autorités chinoises confirment le statut de l’actrice Fan Bingbing disparue

Fan Bingbing, la star chinoise numéro 1, n’avait pas donné signe de vie depuis le mois de juillet, ni en public, ni sur les réseaux sociaux, ni Weibo, ni le Twitter chinois. Pourtant, considérée en Chine comme la plus belle femme du monde, elle est très en demande comme actrice, chanteuse, etc. On s’inquiétait…

Une publication d’État chinoise Securities Daily a confirmé le 6 septembre que l’actrice Fan Bingbing, qui a disparu de la scène publique à la suite d’accusations d’évasion fiscale, a été placée « sous contrôle et acceptera la décision judiciaire ».

Fan Bingbing est soupçonnée d’utiliser des « contrats yin-yang » – se référant à un arrangement dans lequel un acteur ou une actrice reçoit plus de rémunération pour un rôle qu’on ne le reconnaît officiellement – pour cacher son revenu. Sa disparition en juin a donné lieu à de nombreuses spéculations sur sa localisation et son état sous la garde des autorités du régime chinois.

Fan Bingbing, 36 ans, est classée par Forbes comme la célébrité chinoise la mieux payée chaque année depuis 2013. Elle est devenue célèbre en Asie de l’Est à la fin des années 1990 pour ses rôles dans des productions à succès telles que My Fair Princess, une série dramatique dans un décor de la dynastie Qing, et Cell Phone, le film le plus lucratif de 2003. La comédienne Fan a également joué dans de nombreux films étrangers, dont le film français Stretch (2011), le film de la guerre de Corée My Way (2011) et le super-héros hollywoodien X-Men : Days of Future Past en 2014. Son statut d’actrice principale lui a valu de fréquentes apparitions sur le tapis rouge lors de premières de films, de défilés de mode et d’autres événements très médiatisés.

https://www.youtube.com/watch?v=BzeApMGMxyk
Fan Bingbing

Mais maintenant, la carrière de Mme Fan est en jeu alors que les autorités l’accusent d’activités illicites. Selon l’article du Securities Daily, ses contrats « yin-yang ne sont que la pointe de l’iceberg. Elle est également soupçonnée de participer à des prêts illégaux et à d’autres formes de corruption. Dans le pire des cas, elle risque une peine légale. »

Les films et programmes en cours de production dans lesquels Mme Fan était impliquée au moment de sa disparition ont été retardés, et il se peut qu’ils ne parviennent pas au public.

Selon des rapports antérieurs, en mai, Cui Yongyuan, ancien présentateur de la télévision centrale chinoise (CCTV), a affirmé que Fan Bingbing avait été payée 60 millions de yuans, soit 7,8 millions d’euros (8,8 millions $ US) pour quatre jours de travail. Cui Yongyuan a également déclaré que Mme Fan avait signé des contrats « yin-yang » et perpétré une fraude fiscale à un niveau qui a choqué Zhongnanhai, le siège de la direction chinoise.

Après la disparition de Mme Fan, des rumeurs et des spéculations ont circulé selon lesquelles elle faisait l’objet d’une enquête ou vivait en résidence surveillée 24 heures sur 24. Selon les rapports, le cas de Mme Fan a incité les autorités à enquêter sur les revenus de 200 autres stars de cinéma.

Selon l’Administration d’État de la radio et de la télévision du régime chinois, les acteurs ne devraient pas être payés plus de 40 % du coût total de production d’un film, et les acteurs principaux ne peuvent pas gagner plus de 70 % du salaire total de la distribution, selon Ming Pao de Hong Kong.

Reportage de Tong Yijia

Version originale

 
VOIR AUSSI