Ardennes : les gendarmes saisissent 600 litres d’alcool et commentent avec humour

Par Léonard Plantain
14 mai 2022 13:30 Mis à jour: 14 mai 2022 13:30

Lundi 9 mai, à Roubaix dans le Nord, un homme a été interpellé et présenté au tribunal de Charleville-Mézières. Il avait été contrôlé en février dans les Ardennes, avait refusé d’obtempérer et avait fuit en laissant sa camionnette avec 600 litres d’alcool à l’intérieur.

Le 24 février, le conducteur d’une camionnette a pris la fuite lors d’un contrôle de gendarmes dans les Ardennes. Ce dernier revenait du Luxembourg et, après avoir blessé un autre automobiliste au passage, a finalement abandonné son véhicule dans lequel se trouvaient 600 litres d’alcool. Ayant fuit à pied, l’homme n’avait pas été retrouvé, ont rapporté les gendarmes des Ardennes sur leur page Facebook.

Cependant, ce lundi 9 mai, trois mois après l’incident, l’homme a été retrouvé et interpellé dans le Nord à Roubaix, a rapporté ChampagneFM, avant d’être présenté au tribunal de Charleville-Mézières.

Aux dernières nouvelles, l’homme a été condamné à 10 mois de prison dont 6 mois ferme pour refus d’obtempérer aggravé par la mise en danger d’autrui. Son permis a également été annulé et il a interdiction d’obtenir un nouveau permis pendant une durée d’un mois, a rapporté France 3 Régions.

De leur côté, avec humour, les gendarmes des Ardennes ont précisé que l’alcool saisi avait été « remis aux services des domaines en vue de sa revente. Les enquêteurs n’ont donc organisé aucune soirée, ni consommé tout ou partie de la marchandise ».

***

Chers lecteurs,
Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.