Ariège : dérangée par le bruit des cloches de l’église, une habitante attaque la mairie en justice

Il était une fois, dans la ville de Foix…

Demeurées muettes suite à une panne survenue il y a quelques mois, les cloches de l’abbatiale Saint-Volusien de Foix ont fini par être réparées et se sont remises à chanter. Une mauvaise nouvelle pour une habitante de la préfecture de l’Ariège qui entend bien les faire taire.

« J’ai appris au débotté que le mécanisme des cloches avait été en panne un moment », a expliqué le maire de la ville Norbert Meler. « Lorsqu’elles se sont remises à sonner, quelques habitants m’ont fait savoir qu’ils avaient signé une pétition pour qu’elles ne fonctionnent plus toute la nuit », poursuit l’édile dans les colonnes de La Dépêche.

« Elle se dit gênée par les cloches »

S’il a d’abord fait la sourde oreille, le maire a finalement consenti à prendre un arrêté pour interdire de sonner les cloches entre 23h30 et 5h30. Une mesure insuffisante pour satisfaire une Fuxéenne qui s’est récemment installée à proximité de l’abbatiale classée aux monuments historiques.

« Elle se dit gênée par les cloches », confie le directeur général des services de la ville Pierre Aillères. « On pense que cette riveraine souhaite que les cloches ne sonnent plus après 22 heures et pas avant 6 heures du matin », ajoute-t-il.

Des décisions de justice diverses et variées

Jointe par les journalistes de La Dépêche, la riveraine en question a affirmé qu’elle n’était « pas au courant de cette affaire ». Le litige devrait toutefois être tranché d’ici quelques semaines par le tribunal administratif. Celui-ci devra déterminer si la tranche horaire imposée par la municipalité est de nature à assurer la tranquillité publique.

Si ce n’est pas la première fois que des villageois demandent à ce que des cloches jugées trop bruyantes gardent le silence, les décisions varient en fonction des juridictions.

 
VOIR AUSSI