Attaques en Nouvelle-Zélande: Al-Azhar appelle à combattre les groupes racistes

Cheikh Ahmed al-Tayeb, le grand imam de l’institution de l’islam sunnite Al-Azhar qui siège au Caire, a condamné vendredi les attaques contre deux mosquées en Nouvelle-Zélande ayant fait au moins 49 morts, appelant à combattre les groupes racistes.

« Ces attaques terroristes contre des lieux de prière doivent nous inciter à ne pas être tolérants avec les courants et les groupes racistes qui commettent ce genre d’actions abjectes », a dit le cheikh d’Al-Azhar dans un communiqué. Quarante-neuf personnes ont été tuées pendant la prière du vendredi dans des attaques contre deux mosquées de la ville néo-zélandaise de Christchurch, selon les autorités, un tireur étant identifié comme un extrémiste de droite australien.

Ces attaques sont le « résultat de la prolifération du discours islamophobe dans plusieurs pays, y compris dans ceux qui sont réputés pour la coexistence de leur population », a dit le grand imam appelant à « multiplier le efforts pour soutenir les valeurs de la tolérance et de la coexistante au sein de la société d’un même pays ».

Le pape François et le grand imam d’Al-Azhar s’étaient longuement donné l’accolade le 4 février à Abou Dhabi à l’occasion d’une visite historique du souverain pontife dans la péninsule arabique. Les chefs religieux catholique et musulman avaient signé un document sur la « fraternité humaine » condamnant ensemble terrorisme et guerres et appelant à la protection des lieux de culte et des « minorités » discriminées.

D.C avec AFP

 
VOIR AUSSI