Le champion de golf Tiger Woods revient en force après être tombé au plus bas il y a 11 ans

Tiger Woods, golfeur professionnel controversé, a remporté son premier championnat majeur en 11 ans durant le week-end.

Après avoir subi des blessures débilitantes, des leçons douloureuses de ses multiples aventures et un divorce déchirant avec la mannequin suédoise Elin Nordegren, Tiger Woods a remporté sa cinquième victoire au renommé club de golf Augusta National en Géorgie le 14 avril.

Le champion a poussé un cri du fond de ses poumons en se réjouissant de sa victoire épique et la fin symbolique d’années de revers.

« Stupéfiant », c’est ce qu’a dit Woods à l’Associated Press lorsqu’il a fait le coup roulé qui a déterminé sa victoire en un coup au Masters. « Ça confirme que je peux encore gagner ici contre les meilleurs joueurs. »

Pour Woods, la victoire est le résultat d’un long cheminement vers la guérison. Cela contraste fortement avec son dernier championnat majeur, une victoire en séries éliminatoires à l’Omnium des États-Unis 2008 au Torrey Pines Golf Course en Californie. Là, il a boitillé sur le terrain de golf, sortant tout juste d’une chirurgie reconstructive majeure sur son genou gauche.

Il s’est également blessé lorsqu’il a percuté un arbre et une bouche d’incendie devant sa maison en Floride pendant les vacances de Thanksgiving en 2009. L’année suivante, une série d’interventions chirurgicales s’en sont ensuivies, ce qui laissa le dos de Tiger Woods si douloureux qu’il lutta pour marcher, dormir, et même jouer avec ses enfants.

Quelques semaines avant Noël 2015, sa santé s’est tellement détériorée qu’il a dû faire face à la perspective de ne plus jamais pouvoir jouer au golf, même pas de façon récréative. Il a également fait face à une série d’allégations selon lesquelles il aurait eu de multiples relations extraconjugales, ce qui a terni son image d’athlète dévoué et d’homme de famille parfait.

Du jour au lendemain, l’une des personnes les plus célèbres du monde était maintenant le sujet du ridicule. Sa femme et la plupart de ses principaux sponsors l’ont abandonné.

Dans une dernière tentative pour recouvrer la santé, Woods a subi une quatrième série d’interventions chirurgicales au dos en avril 2017. Six semaines plus tard, il a été arrêté – endormi au volant de sa voiture de course – pour conduite en état d’ébriété en pleine nuit.

Woods a dit que sa somnolence était due à une mauvaise combinaison d’analgésiques. Il a plaidé coupable de conduite imprudente et s’est inscrit à un programme de déjudiciarisation.

« Alors, où est la lumière au bout du tunnel ? », s’est-il demandé à voix haute. « Je ne sais pas. »

Quand tout espoir semblait perdu, Woods a découvert que la procédure chirurgicale de fusion pour son dos avait donné des résultats remarquables. Son swing est devenu plus fort et de plus en plus comme le Tiger qu’il était autrefois. Même s’il craignait que le mal de dos ne revienne, il continuait à pratiquer son swing.

Woods est finalement retourné au terrain de golf, physiquement et mentalement en forme. Il a participé aux deux derniers tournois majeurs de 2018, remportant une place dans l’équipe américaine de la Ryder Cup et remportant le championnat de fin de saison du Tour à East Lake. Ce serait le premier signe de victoire de Tiger en plus de cinq ans.

« Cela m’a donné beaucoup de confiance au début de l’année », a-t-il dit. « Je voulais continuer à construire dessus. Je voulais que mon corps et mon esprit soient au sommet pour Augusta. »

Lorsque Woods a remporté son 15e titre majeur le 14 avril, cela a marqué un changement majeur pour l’homme : sa vie est en train de se remettre en place.

« Ahh, elle me va », a-t-il dit en se glissant dans la veste verte du championnat pour la première fois depuis 2005. « Cette veste est confortable. »

Woods a remercié sa famille, ses amis et ses fans pour leur soutien continu.

« Avoir ma famille à mes côtés aujourd’hui est quelque chose que je n’oublierai jamais », a-t-il déclaré dans un message Twitter daté du 14 avril. « Non seulement de pouvoir rejouer, mais de pouvoir gagner à nouveau, c’est quelque chose dont je serai toujours reconnaissant. »

Woods a gagné malgré le fait que le président national d’Augusta, Billy Payne, l’ait critiqué pour son manque de moralité et pour avoir donné un mauvais exemple à la jeunesse américaine.

Ces mots contrastent avec l’accueil chaleureux qu’il a reçu plus tard dans la salle d’entrevue de Craig Heatley, modérateur à la veste verte.

« Bon retour parmi nous, Tiger. Ou mieux encore, bienvenue à la maison », a dit M. Heatley.

Le président Donald Trump a confirmé qu’il avait parlé avec Tiger le 15 avril et a félicité le golfeur d’avoir remporté le championnat.

« J’ai parlé à Tiger Woods pour le féliciter de la grande victoire qu’il a remportée hier au Masters et pour l’informer qu’en raison de son incroyable succès et de son retour dans le sport (golf) et, surtout, dans la vie, je lui remettrai la médaille PRÉSIDENTIELLE de la LIBERTÉ ! », a déclaré M. Trump dans un message Twitter daté du 15 avril.

Version originale

Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le avec vos proches et amis et faites-nous part de vos commentaires.

 
VOIR AUSSI