Un chien blessé refuse de laisser le vétérinaire s’approcher, jusqu’à ce que ce dernier enfile une combinaison de souris géante

Rupert est un chien rescapé, un dalmatien qui vit avec sa propriétaire, Sonya Schiff, en Angleterre. Sa vie avant de trouver sa vraie maison avait été traumatisante, et le pauvre chien souffrait de problèmes émotionnels.

Son comportement a d’abord été un défi pour Sonya, mais peu à peu au fil des années, il en est venu à lui faire confiance, et son tempérament s’est grandement amélioré. Mais Rupert s’est maintenant attaché à Schiff, ce qui lui a créé un problème : l’anxiété de la séparation.

« Quand j’ai adopté Rupert au Dogs Trust, il y a quelques années, il avait de graves problèmes de garde et d’agressivité, que nous croyons liés à la douleur », explique Sonya, révèle le journal Métro. « Il lui a fallu un an pour se lier à moi après sa rééducation, et à ce moment-là, il a développé une angoisse de séparation si je le quittais. »

L’une de ses jambes a été blessée, Sonya l’a donc emmené chez Davies Veterinary Specialists à Hitchin, Hertfordshire, pour le faire soigner.

Lorsque le vétérinaire Mike Ferrell a essayé de l’examiner de près, Rupert lui a fait savoir en termes très clairs qu’il ne le permettrait pas. Les oreilles aplaties et les dents dénudées, il était évident que le pauvre Rupert avait quelques problèmes.

Mais les choses allaient changer.

Rupert a dû passer la nuit à l’hôpital pour se faire opérer de la jambe endommagée, alors Sonya a élaboré un plan pour l’aider à surmonter sa peur.

Elle est retournée chez elle pour trouver un morceau de ses vêtements, comme un chandail, à donner à Rupert, car il y aurait son odeur dessus et cela pourrait contribuer à l’apaiser. Mais quand elle a vu son costume rose et gris, elle a pris ça à la place.

Quand Mike Ferrell a vu le costume de souris, il a éclaté de rire, mais après l’avoir considéré, il a décidé de mettre le costume… pour aider le pauvre Rupert à surmonter sa peur.

On dit qu’une image vaut mille mots, et ce fut certainement le cas.

Qui plus est, l’idée a fonctionné et un vétérinaire en costume de souris a gagné la confiance de Rupert. Il a pu procéder à son examen et, par la suite, à l’opération de la jambe de Rupert avec succès.

À travers le monde, dans l’Indiana, une clinique vétérinaire s’efforce d’amener ses clients animaux à manger pour les distraire d’activités moins agréables comme les vaccinations, les examens, etc.

Les aliments comme le bouillon d’os congelé, le fromage fouetté et le beurre d’arachide sont les préférés des chiens, et d’autres collations comme la crème fouettée sont offertes aux clients félins impatients.

Le Paw Patch Place est devenu le seul cabinet certifié Sans peur de l’État, et la vétérinaire Penny Dowden, avec trois décennies d’expérience, sait très bien qu’une mauvaise expérience chez le vétérinaire peut causer des problèmes psychologiques à un animal.

« Je fais cela parce que je les aime et j’ai été émue et bouleversée par ce qui se passait », a déclaré le Dr Dowden à l’IndyStar. « Ça a changé la vie de toute la clinique. »

La pratique vétérinaire sans peur est devenue populaire dans beaucoup d’endroits ; même les vétérinaires d’âge mûr apprennent de nouvelles techniques pour traiter les chiens et autres animaux difficiles.

Un vétérinaire de l’Idaho, Marty Becker, a changé son approche après avoir écouté une conférence d’expert en comportement animal sur les dommages que les vétérinaires peuvent causer psychologiquement à leurs clients animaux. Les blessures infligées au personnel par des animaux agressifs ou effrayés ont diminué, ce qui est un avantage supplémentaire.

« On a commencé ça juste parce que c’était la bonne chose à faire. Aujourd’hui, les compagnies d’indemnisation des accidentés du travail offrent un rabais important si vous êtes certifié contre la peur », a-t-il déclaré.

Couvertures chauffées, musique d’ambiance, friandises spéciales – même de l’air filtré à inhaler – ça c’est la vie d’un chien !

Version originale

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le avec vos amis ou laissez-nous vos commentaires.

 
VOIR AUSSI