Décès de la « reine des éléphants », l’un des derniers pachydermes aux défenses géantes

La « Reine des éléphants » s’en est allée. Elle était l’une des dernières de son espèce majestueuse à porter des « défenses géantes ».

Connue sur le sol africain, dans le parc national de Tsavo au Kenya, cette imposante femelle était nommée F_MU1. Âgée de 60 ans, elle est décédée il y a peu, de causes naturelles.

Selon le site Demotivateur.fr, durant toute sa longue vie, la « Reine des éléphants » a échappé au braconnage. Cette femelle soixantenaire était une vraie rescapée au milieu des jeunes spécimens munis d’incisives plus courtes, voire parfois inexistantes.

Le 6 mars 2017, un mâle aux défenses géantes était tué par des chasseurs. En Afrique, il ne reste plus qu’une trentaine de ces pachydermes.

Le photographe animalier Will Burrard-Lucas a pris en photo l’animal juste avant sa disparition. Ses clichés montrent F_MU1 certes, affaiblie et bien amaigrie, mais surtout ses magnifiques défenses géantes.

M. Will Burrard-Lucas a déjà fait parler de lui le mois dernier en publiant des photos rarissimes d’une panthère noire, un félin qui n’avait plus été photographié en Afrique depuis plus d’un siècle.

 
VOIR AUSSI