Découverte d’une momie en position de méditation: s’agirait-il d’un légendaire lama de Mongolie?

L’univers est rempli de mystères qui remettent en question notre savoir actuel. Dans la série «Au-delà de la science», Epoch Times rassemble des récits à propos de ces phénomènes étranges pour stimuler notre imagination et nous amener à découvrir des horizons insoupçonnés. Sont-ils vrais? À vous de décider.

À la suite d’examens préliminaires, une momie assise en position de méditation du lotus découverte en Mongolie le 27 janvier 2015 est estimée avoir environ 200 ans, selon le quotidien local The Morning News.

Les circonstances entourant cette découverte dans la province de Songinokhairkhan sont pour l’instant encore obscures rapporte The Morning News. Le corps, couvert de peau d’animaux, a été transporté au Centre national d’expertise médico-légale Ulaanbataar, dans la capitale mongole, où des analyses plus poussées pourront être conduites.

Des observateurs pensent que le défunt aurait été un lama tibétain, possiblement Dashi-Dorzho Itigilov, qui est né en 1852, selon le rapport.

L’histoire du corps de Itigilov est fascinante. Son corps avait déjà été «découvert» quelques fois depuis sa momification, alors s’il s’agit bien de son corps, cette histoire est plutôt celle d’une «redécouverte».

Quand il était encore actif, Itigilov a dit à ses disciples de visiter son corps 30 ans après sa momification, rapportait le New York Times en 2002. Selon certains moines interrogés, Itigilov ne serait pas mort mais dans une « méditation profonde ».

Une momie de 200 ans environ, en position de méditation, a été découverte en Mongolie. (Twitter)

Lors de sa momification, il était assis en position de la méditation du lotus et psalmodiait une prière pour les morts. L’histoire raconte que lorsque ses disciples sont allés voir son corps, après 30 ans, celui-ci ne s’était pas détérioré. À cette époque, la présence du régime soviétique rendait la pratique religieuse périlleuse alors les pratiquants ne voulant pas attirer l’attention sur le corps l’ont encore une fois dissimulé.

Il fut de nouveau découvert en 2002 par un jeune lama curieux nommé Bimba Dorzhiyev qui avait retrouvé le site où reposait Itigilov. Des dizaines de témoins, deux experts en médecine judiciaire et un photographe ont assisté au dévoilement du corps de Itigilov. Le New York Times rapporte que «les lamas qui ont ouvert le cercueil portaient des masques chirurgicaux, mais ils n’auraient pas eu besoin de les porter. Le corps de Itigilov était bien préservé».

Le corps fut encore une fois mis à l’abri, néanmoins, seuls les lamas avaient la possibilité de le voir.

Une pratique connue sous le nom de Sokushinbutsu, au Japon, est une technique qui impliquait l’automomification des moines. Cette technique impliquait, avant la momification, une diète stricte et la méditation profonde. Si le moine réussissait à préserver son corps après être resté longtemps dans un état de méditation, sa corps momifié était souvent placée dans un temple pour être honorée. La réussite de cette pratique est considérée comme un signe indiquant que la personne a atteint un état spirituel et physique au-delà de la fragile condition humaine ordinaire.

Pour de plus amples informations :

http://www.nytimes.com/2002/10/01/international/europe/01BUDD.html

http://fr.wikipedia.org/wiki/Sokushinbutsu

Version originale : Mummy Found in Meditation Position: Legendary Mongolian Lama?

 
VOIR AUSSI