Dieudonné donne son spectacle sur le bord de l’autoroute, il s’était fait refouler dans deux communes

Par Emmanuelle Bourdy
17 août 2022 15:51 Mis à jour: 17 août 2022 15:51

C’est devant une poignée de spectateurs que Dieudonné a joué son spectacle, ce dimanche 14 août au soir, sur une aire de l’autoroute A11, dans l’agglomération nantaise. Avant cela, l’humoriste et polémiste s’était fait refouler à deux reprises, à Sainte-Luce-sur-Loire et Carquefou.

Le bus aménagé en mini-salle de spectacle de Dieudonné, baptisé le Dieudobus, a accueilli quelques spectateurs ce dimanche soir. Ce jour-là, Dieudonné s’était rendu à Sainte-Luce-sur-Loire et Carquefou (Loire-Atlantique), mais les maires de ces villes avaient refusé que l’humoriste controversé se produise dans leurs communes, rapporte Ouest-France.

« Il faut une autorisation préalable, que bien sûr il n’avait pas »

La maire de Carquefou, Véronique Dubettier-Grenier, aurait mis en avant l’absence d’autorisation préalable à ce show. « Il était sur l’espace public, et pour cette manifestation, comme pour toute autre, il faut une autorisation préalable que bien sûr il n’avait pas », a précisé l’édile auprès du quotidien régional.

L’artiste, âgé de 56 ans, s’est donc replié sur l’aire d’autoroute de Launay, située entre Nantes et Ancenis. Il a l’habitude de donner ses spectacles dans son bus aménagé en se rendant dans des lieux qui ne sont révélés aux spectateurs qu’à la dernière minute, par SMS.

Plusieurs fois condamné pour « injure publique » et « provocation à la haine », l’humoriste aurait accueilli une trentaine de personnes lors de son one man show ce dimanche. Les gendarmes de l’escadron départemental de sécurité routière s’étaient postés pour surveiller les lieux. Aucun incident ne s’est produit.

***
Chers lecteurs,
Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.