Dons pour Notre-Dame – Stéphane Bern vent debout contre les critiques : « Opposer les vieilles pierres aux hommes, c’est ridicule ! »

Présent sur le plateau de RMC ce mercredi, Stéphane Bern a répondu aux critiques de ceux qui estiment que les promesses de dons pour la reconstruction de la cathédrale Notre-Dame seraient plus utiles aux plus démunis.

Invité de la matinale de Jean-Jacques Bourdin le 17 avril, l’ancien chargé de mission pour le Patrimoine d’Emmanuel Macron s’est exprimé à propos des sommes collectées dans le cadre de la campagne pour la reconstruction des différents éléments du toit de la cathédrale Notre-Dame endommagés par l’incendie.

Alors que les promesses de dons frôlaient le milliard d’euros mercredi, Stéphane Bern n’a pas caché son agacement lorsque l’animateur de Bourdin Direct lui a fait remarquer que certains internautes avaient souligné que cette manne bénéficierait davantage aux plus démunis.

« Est-ce que les gens vont comprendre que la pierre nourrit les hommes ? Mais bon sang, vous vous rendez compte que ce sont tous ces métiers qui disparaîtraient ? Ces tailleurs de pierre, ces couvreurs ces charpentiers, on va les mettre au chômage ? », s’est emporté l’ami des têtes couronnées.

« Opposer les vieilles pierres aux hommes, c’est ridicule dans la mesure où elles nourrissent les hommes. Cela donne de l’emploi ! Est-ce que vous savez qu’il y a 500 000 emplois qui sont directement impactés par le patrimoine ? Ce sont des métiers, ce sont des gens qui peuvent vivre grâce à ça et c’est un savoir-faire qui est cultivé uniquement en France. On a ces tailleurs de pierre, on a ces vitraillistes, on sait encore faire des vitraux en France ! », conclut l’ancien animateur du Fou du roi.

Cet article vous a intéressé  ? Partagez-le avec vos amis et laissez-nous un commentaire pour nous donner votre avis. 

 
VOIR AUSSI