D’étranges phénomènes observés après des transplantations cardiaques

Pendant la période des Royaumes Combattants en Chine il y a 2500 ans, s’est passé une histoire très intéressante « d’échange de cœur ». Bian Qe a offert à boire du vin empoisonné à deux personnes, qui sont alors devenues paralysées et anesthésiées. Il a ouvert la poitrine des deux personnes, et a échangé leurs deux cœurs. Après l’opération il leur a donné des médicaments sacrés, et les deux personnes se sont réveillées comme si rien ne s’était passé.

Les deux personnes se trompèrent de maison, en allant chacun chez l’autre. Les femmes des deux personnes opérées ne reconnaissaient plus leurs maris et eurent des conflits, jusqu’à ce que les couples aillent recourir à un juge. Bian Qe expliqua alors toute l’histoire au juge qui put régler cette affaire.

Il y a 2500 ans, Bian Qe était un médecin bien connu. Son « échange du cœur » n’était pas discuté à son époque, et est rapporté dans le classique taoïste Liezi. Cependant les gens d’aujourd’hui croient en la science, et beaucoup pensent que l’opération d’échange de cœur de Bian Qe est un mythe.

Avec le progrès constant de la technologie de transplantation cardiaque, le taux de survie des patients s’est amélioré. Beaucoup d’histoires semblent impossible à expliquer selon la théorie de la médecine occidentale, cela est lié à la façon de penser des gens. Il doit y avoir derrière cette transplantation cardiaque quelque chose que la médecine occidentale ne peut pas expliquer.

D’étranges phénomènes après des transplantations cardiaques

Le soir du 2 décembre 1967, le chirurgien Sud-Africain Christiaan Barnad a pu réussir la première transplantation cardiaque, et le patient survécut 18 jours. La deuxième transplantation a eu lieu sur un dentiste de 59 ans qui a survécu, il fut le premier à avoir pu sortir de l’hôpital en marchant et a survécu 19 mois.

Dans les années 1970, le taux de survie des transplantations cardiaques était bas, à 15 %. Dans les années 1980, le taux de survie à 5 ans est monté à 50 %. Avec l’avancée de la technologie de transplantation cardiaque et le développement des médicaments anti-rejets, les patients ayant subi une transplantation cardiaque peuvent vivre de plus en plus longtemps. Actuellement, la durée d’un patient ayant survécu le plus longtemps à une transplantation est de 28 ans. Il existe pourtant de nombreuses histoires d’échange de cœurs difficiles à expliquer.

En 2008 s’est passé en Géorgie une étrange histoire d’échange de cœurs. Graham est un homme de 69 ans qui avait eu une transplantation cardiaque 12 ans plus tôt, venant d’un homme de 33 ans, Cottle. Peu après l’opération, Graham en est venu à reconnaître la veuve de son donneur, en est tombé amoureux et ils se sont mariés quelques années plus tard. Graham a malheureusement connu la même fin que Cottle son donneur, et est mort de la même façon en se tirant une balle dans la tête.

Sheridan, à 63 ans, a été opéré à l’hôpital Mount Sinai de New York pour une importante maladie cardiaque. Ce qui a étonné le personnel de l’hôpital est qu’avant l’opération, Sheridan dessinait très mal. Après l’opération, la technique de peinture de Sheridan s’est largement améliorée, et il fut capable de faire de beaux dessins très travaillés. Il s’est révélé que le nouveau cœur de Sheridan venait d’un dessinateur amateur, qui venait juste de mourir dans un accident de voiture.

La médecine chinoise considère que l’âme habite le cœur

La médecine chinoise est vieille de 5 000 ans et vient de l’Empereur Jaune. Elle a été influencée par le divin et ses origines ont été décrites par les taoïstes. Toute la théorie médicale chinoise vient de la « bible » de la médecine chinoise, le Traité de la médecine interne de l’Empereur Jaune. Cela explique pourquoi il y a une grande différence entre la nature de la médecine chinoise et les méthodes de recherche de la médecine occidentale.

Selon le Traité de la médecine interne de l’Empereur Jaune, le cœur abrite l’esprit originel.

L’esprit originel est semblable à « l’âme » et est invisible à l’œil nu, ce que la médecine occidentale ne peut pas toucher ou étudier. L’âme est pourtant nécessaire à une personne, et selon le Traité de la médecine interne de l’Empereur Jaune : «  L’esprit originel est nécessaire pour être complet. Avec un esprit originel on est vivant, sans esprit originel c’est la mort. »

Avec l’idée du cœur abritant « l’âme » et une âme habitant le cœur, on peut comprendre les secrets des histoires d’échanges de cœur des temps anciens. Lorsque le médecin Bian Qe a effectué l’échange de cœur entre deux personnes, le cœur abritant l’âme, les âmes ont été échangées tout comme le cœur. La première personne a ainsi hérité de l’esprit de Qi Ying. En rentrant chez eux après l’opération, ils se sont trompés de foyer et sont allés trouver une femme et un foyer qui n’était pas les leurs.

Graham a accepté le cœur de Cottle, et par là son esprit originel. L’apparence de Graham était toujours celle de Graham, mais cœur contenait l’âme de Cottle, de sorte que Graham en est rapidement venu à connaître la veuve de Cottle, est tombé amoureux et s’est marié avec elle. De la même façon Sheridan avait changé de cœur et avait ainsi accepté les caractéristiques de son donneur, de sorte qu’il est devenu un génie de la peinture.

La chrétienté reconnaît depuis longtemps « l’âme », qui est similaire à la théorie de « l’esprit originel » (Yuan Shen). On peut considérer que l’ancienne « culture spirituelle » voit la vie non seulement par le corps physique, mais également par sa composition  invisible. Le concept du positivisme occidentale croit que seul ce qui est « tangible » est vérifiable, tandis que l’aspect intangible ne peut pas être vérifié et donc n’existe pas. Cela amène également à ce que la technologie médicale puisse accomplir une transplantation cardiaque, mais ne peut pas expliquer les changements de personnalité qui arrivent après l’opération.

Version chinoise : 換心與人格轉換

 
VOIR AUSSI