Essonne : deux auteurs de rodéos à moto interpellés

Par Léonard Plantain
13 mai 2022 11:35 Mis à jour: 13 mai 2022 11:35

Mardi 10 mai, en Essonne, deux jeunes hommes majeurs ont été interpellés après avoir commis des rodéos à moto la veille à Draveil et Corbeil-Essonnes.

Vers 20h30 lundi 9 mai, à Corbeil-Essonnes, des policiers ont repéré une motocross non homologuée en train de faire du rodéo sur la N7 vers le quartier des Tarterêts. L’individu, qui roulait sur les trottoirs en faisant des roues arrière, a rapidement fait demi-tour à la vue des forces de l’ordre et a pris la fuite « en roulant à vive allure en présence de piétons », ont indiqué les policiers.

Pas de chance, même s’il a réussi à semer les policiers, ces derniers ont pu l’identifier car il était déjà bien connu des services de police. Mardi après-midi, le jeune homme a été interpellé, a rapporté Le Parisien.

Du côté de Draveil, même constat. Aux alentours de minuit, dans la nuit de lundi à mardi rue Ferdinand Buisson, des policiers ont croisé plusieurs individus ne portant pas de casque sur leur deux scooters et une motocross. Là encore, à la vue des forces de l’ordre, tous ont immédiatement pris la fuite.

Cependant, un peu plus tard, la motocross en question a été repérée rue du Port-aux-Dames. Pensant s’en sortir de nouveau, le conducteur a pris la fuite en démarrant en trombe et en faisant une roue arrière, tout en grillant un feu rouge. Déjà bien connu lui aussi des services de polices, les enquêteurs n’ont eu aucun mal à l’identifier, le retrouver et l’interpeller.

Désormais, les deux jeunes hommes encourent jusqu’à un an de prison et 15.000 euros d’amende. La saisie voire la destruction de leur véhicule est également envisagée.

***

Chers lecteurs,
Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.