Des experts découvrent un navire viking vieux de 1000 ans enterré sous une colline norvégienne

Depuis plus de 1 000 ans, des agriculteurs près du village norvégien de Jellestad labourent leurs champs et plantent leurs cultures à côté d’une grande colline de plus de 9 mètres de haut dans un paysage autrement plat. Mais ce monticule n’a pas été fait par la nature ; il est l’œuvre de certains des plus grands marins et guerriers que l’Europe ait jamais connus : les Vikings.

Reconstruction d’un navire Viking de près de 30 mètres de long qui avait été construit en Irlande en 1042 (©Getty Images | Henning Bagger)

Les Vikings descendirent de leurs bases dans le nord gelé de la Scandinavie pour terroriser les peuples de l’Europe continentale du VIIIe au XIe siècles après J.-C. Leurs incroyables navires firent le tour du monde connu, jusqu’au Moyen-Orient et jusqu’en Amérique du Nord.

Pour les habitants des pays scandinaves modernes, les vestiges du trésor viking sont encore enterrés tout autour d’eux, souvent juste sous la surface, dans les endroits les moins attendus. La colline de Jellhaugen est bien connue des habitants et des agriculteurs qui l’utilisent comme point de repère, c’est leur propre petite montagne.

Mais pas plus tard qu’en 2018, des chercheurs de l’Institut norvégien pour la recherche culturelle ont trouvé des signes d’un objet étrange à l’intérieur du monticule. Comme l’a dit M. Knut Passche, directeur de l’archéologie à l’Institut, au Daily Mail, son équipe s’est rendu compte de l’anomalie à cause de l’apparence de la colline : « Il était clair que les formes et les dimensions étaient similaires à un navire viking. »

D’autres scans ont révélé que le monticule de Jellhaugen contenait un énorme navire viking et, encore plus étonnant, on estimait qu’il avait plus de 1 000 ans. Étonnamment, le navire de 20 mètres de long n’a pas été découvert après avoir creusé en profondeur dans le sol, mais à l’aide d’une technologie radar de pointe. Des chercheurs norvégiens ont découvert que le navire était enterré à peine à 50 centimètres sous terre.

Comment un vaisseau viking aurait-il pu se retrouver à plusieurs kilomètres de la rivière la plus proche ? Et pourquoi les Vikings se donneraient-ils la peine d’enterrer un vaisseau ? Les réponses à ces questions révèlent des aspects importants de la vie à l’âge d’or de ces guerriers nordiques.

D’abord, le navire aurait été tiré du fjord voisin vers la terre ferme. Et comme l’archéologue Knut Paasche l’a déclaré au National Geographic, « des navires comme celui-ci servaient de cercueils. Plus la taille du navire est grande, plus la personne enterrée à bord était importante. Pour chaque navire de cette taille, il y avait un roi, une reine ou un chef local à bord. »

Bien que les chercheurs ne sachent pas exactement qui aurait été enterré à bord de ce navire, compte tenu de sa taille impressionnante, il a dû être une grande figure de la société viking.

Un autre fait remarquable au sujet de ce navire en particulier est que les petits tumulus qui l’entourent semblent relativement intacts. Au fil des siècles, des sites vikings connus ont été pillés alors que les paysans pauvres cherchaient des trésors enfouis. Mais bien que les pilleurs de tombes aient pris l’or ou l’argent qu’ils ont pu trouver, il semble que le bois du navire soit en bon état.

La prochaine étape consiste à faire plus de scanners, car les archéologues comme M. Paasche veulent en apprendre le plus possible en surface avant de commencer à creuser. Cela les aidera à éviter d’exposer le bois enfoui aux intempéries, où il se dégradera rapidement.

Peu importe ce qu’ils trouvent, le navire témoigne de la grandeur des Vikings qui, encore aujourd’hui, ont encore le pouvoir de faire vibrer et de terrifier les lecteurs, téléspectateurs, touristes, chercheurs de trésors.

Les vestiges d’un drakkar viking trouvé à Gokstad en Norvège du Sud vers 1920 (©Getty Images | Rischgitz)
 
VOIR AUSSI