Un garçon de 2 ans gagne le cœur des passagers d’un avion grâce à un geste de complicité tout simple

Beaucoup de gens n’aiment pas prendre l’avion. Ce n’est plus aussi nouveau qu’avant, et aucune quantité de petits paquets d’arachides gratuits ne peut compenser le manque d’espace pour les jambes, le ronflement du voisin ou la turbulence qui vous fait projeter votre boisson chaude au plafond. Ajoutez à ces doléances un enfant passager de moins de 5 ans, et les gémissements se multiplient rapidement.

Mais pas à cette occasion.

Au cours de l’été 2017, un petit passager a changé l’humeur des passagers à bord d’un avion de la Southwest qui volait de Kansas City à Chicago. Sa tactique était simple mais efficace, et même les plus grincheux ne pouvaient s’empêcher de sourire.

Alors qu’il descendait l’allée en traînant son « doudou » derrière lui, Guy Jakubowitz, 2 ans, a salué chaque personne avec un regard espiègle et un poing-à-pong (« check ») taquin. Sa mère, Alya, a filmé la scène.

Tout au long de la vidéo d’une minute, Guy marche lentement et patiemment dans l’allée de l’avion, attendant que chaque passager réponde à son regard avant de tendre son petit poing en boule et de demander un check. Pour certains, il salue d’abord, mais lorsque les passagers ont vent de la tactique du petit bonhomme qui plaît à la foule, certains se penchent même en avant avec les poings en boule, attendant leur tour pour dire bonjour au plus petit passager de l’avion.

Alya a posté son adorable vidéo sur Instagram, écrivant une légende empreinte d’humour : « Mon fils en campagne électorale, essayant de gagner le cœur des passagers aériens dans l’espoir de devenir le prochain ambassadeur du Sud-Ouest. Il rend le ciel encore plus accueillant le ciel, qui est déjà accueillant ! …Un check à la fois ! »

Certains passagers étaient un peu plus difficiles à satisfaire que d’autres, mais l’approche patiente de Guy a suscité un sourire chez chacune des personnes rencontrées. « C’est sa marque personnelle », a déclaré fièrement sa mère à ABC News. « C’est un petit politicien. Il est très drôle, pas timide du tout. »

Le petit Guy, discipliné depuis le début, aurait appris à cogner son poing sur le poing des autres quand il n’avait que 18 mois. Aujourd’hui, il est imparable. « On vient de rentrer de la bibliothèque et il a cogné son poing avec tout le monde là-bas », a raconté Alya. « Nous venons de déposer sa sœur à l’école, poursuit-elle, et il a fait un check avec tout le monde dans le bureau de l’administration. »

Chaque vol intérieur devrait avoir son propre Guy dans le futur (Illustration – Shutterstock | Skycolors)

Depuis que la Southwest Airlines a partagé la vidéo sur Facebook, l’adorable vidéo a été vue plus de 6,3 millions de fois. De toute évidence, tout le monde aimerait pouvoir être accueilli avec un un bambin qui cogne son poing avec le vôtre au début d’un vol intérieur.

« Les hommes adultes plaisantaient et riaient en disant à quel point il était génial », a partagé Alya. « Il a même encouragé ceux qui avaient la tête dans un écran à regarder en l’air et à interagir de façon positive. Il a en fait attendu qu’ils le fassent. »

Bravo au petit bonhomme. Espérons que chaque vol intérieur aura son propre Guy dans le futur. Les niveaux de stress s’effondreraient, les vidéos virales régneraient sur le monde, et le check pourrait même devenir le symbole international d’un « bon vol » !

 
VOIR AUSSI